Quelles sortes de tomates existent-elles et quels sont leurs bien­faits ?

Auteur:
Catégorie: Produits sains

 

Hello les amis !

Nous sommes toujours impa­tients d’être en été pour, entre autres, dégus­ter les tomates fraîches et savou­reuses, gorgées de Soleil ! C’est ainsi qu’on fait le plein de vita­mines et de miné­raux !

La tomate occupe une place de choix dans la ration de beau­coup de personnes, mais pas toujours sous la forme la plus saine !

Leur goût savou­reux et l’éten­due des combi­nai­sons avec d’autres fruits et légumes sont en partie la raison du succès de la tomate, mais aussi l’énorme choix des varié­tés !

Mais quels sont les bien­faits réels des tomates ? Pourquoi est-elle à l’hon­neur dans tant de prépa­ra­tions ? Et quelles sont toutes ces sortes incroyables de tomates ? Vous le saurez tout de suite dans mon article !

 

SOMMAIRE :

 

 

Les bien­faits des fruits rouges ne sont pas seule­ment au niveau de l’ap­port à l’or­ga­nisme de vita­mines et de miné­raux ! Ils ont aussi des prin­cipes actifs très cura­tifs. Pour les régimes amai­gris­sants, elles sont égale­ment une trou­vaille de premier choix !

La patrie des fruits rouges est proba­ble­ment l’Amé­rique du Sud, où, encore aujourd’­hui on en trouve dans la nature sauvage ! La tomate sert de base à la prépa­ra­tion de très nombreux plats : des ketchups, sauces et jus aux mari­nades, salades, soupes et accom­pa­gne­ments.

Les gens soumettent la tomate à des nombreuses trans­for­ma­tions, telles que la cuis­son, la grillade, la conser­va­tion au vinaigre, la lacto­fer­men­ta­tion et le séchage. Cepen­dant, pour tirer un maxi­mum de bien­faits des tomates, vous devez privi­lé­gier la tomate crue à toutes les autres sortes ! Voyons les bien­faits en détail !

 

Une compo­si­tion cura­tive

Le fruit rouge contient 94–96% d’eau, mais ses bien­faits ne s’ar­rêtent pas là. Les pour­cen­tages restants sont occu­pés par des prin­cipes actifs, des vita­mines, des miné­raux et autres trésors alimen­taires !

100 grammes du fruit contiennent 20 calo­ries seule­ment, alors si vous avez des kilos à perdre, n’hé­si­tez pas à vous faire plai­sir avec ce délice tout rouge ! Et c’est telle­ment plus sain de maigrir avec des produits natu­rels !

Malgré le peu de calo­ries, il y a beau­coup de sels miné­raux et de vita­mines. Mais ce n’est pas tout : la tomate renferme égale­ment un anti­oxy­dant très puis­sant du nom du lyco­pène. C’est lui qui donne la belle couleur rouge aux tomates !

Son action consiste dans le blocage du déve­lop­pe­ment des cellules cancé­reuses et l’em­pê­che­ment des muta­tions de l’ADN. En gros, vous dimi­nuez les risques de contrac­ter un cancer en consom­mant les tomates régu­liè­re­ment !

Préfé­rez quand même de les consom­mer quand c’est la saison. Je crains que les tomates de serre, gorgées de pesti­cides, n’au­ront pas les mêmes bien­faits que leurs analogues natu­rels, pleins d’éner­gie du Soleil !

Les lyco­pènes s’as­si­milent mieux en compa­gnie des lipides. N’hé­si­tez pas à accom­pa­gner les tomates d’avo­cats ou d’huile de lin bio ! Vous pouvez prépa­rer égale­ment une déli­cieuse salade avec du chou, du concombre et de tomate avec un petit filet d’huile de sésame ou d’olive. N’ou­bliez pas que quelle que soit votre huile, il est primor­dial qu’elle soit de première pres­sion à froid, non raffi­née. Autre­ment, vous consom­mez du poison, rempli d’acides gras trans !

A part les lyco­pènes, la tomate contient égale­ment de la séro­to­nine, l’hor­mone du bonheur. Avis aux personnes nerveuses, néga­tives, ainsi que celles, qui couvent une dépres­sion !

Et pour le reste, vous absor­bez égale­ment les acides aminés, les vita­mines C, H, A et PP, les mono- et disac­cha­rides via les tomates. Sans oublier les sels miné­raux, tels que le sodium, le magné­sium, le chlore, le fer et le potas­sium.

Et en plus de tout ça, le fruit contient égale­ment un beau bouquet d’acides orga­niques, tels que l’acide folique, glyco­lique, succi­nique et malique. Et aussi des acides gras, tels que l’acide lino­léique et palmi­tique et des acides phéno­liques, comme l’acide caféique et l’acide féru­lique.

 

Les bien­faits santé

La tomate crue a énor­mé­ment de bien­faits santé ! Vous pouvez aussi la consom­mer sous forme de jus ou de gaspa­cho, ou encore de ketchup cru, pour peu qu’ils soient faits maison ! La tomate a une action très béné­fique sur le système diges­tif, prévient les throm­boses et les varices et augmente tout simple­ment votre tonus !

En consom­mant régu­liè­re­ment des tomates vous pouvez aussi réduire les risques des mala­dies du système cardio-vascu­laire. Parti­cu­liè­re­ment recom­mandé aux personnes atteintes de l’is­ché­mie cardiaque, d’an­gine de poitrine et aux personnes hyper­to­niques.

Les fruits aident très bien à la détoxi­fi­ca­tion et soutiennent le foie et les reins. Ils ont égale­ment une action anti-bacté­rienne et anti-inflam­ma­toire et renforcent bien le système immu­ni­taire des gens.

Si vous mangez souvent des tomates, vous amélio­rez égale­ment la qualité de votre sang. Le fer y est présent en quan­tité géné­reuse ! Cette procé­dure déli­cieuse et cura­tives est donc toute indiquée dans les cas d’ané­mie. Les femmes enceintes augmen­te­ront égale­ment le taux de fer, ce qui aura des consé­quences très béné­fiques pour elles et leur bébés.

Le fruit fera égale­ment beau­coup de bien à ceux, qui doivent prendre soin de leur système nerveux ou qui ont des problèmes de diabète ou athé­ro­sclé­rose. Le fruit va égale­ment stabi­li­ser votre taux de choles­té­rol et votre poids.

Quant à l’acide folique, contenu dans la chair, il stimu­lera à merveille le système rénal et les organes repro­duc­teurs et équi­li­brera le taux des sels de votre orga­nisme.

La chair de tomate peut égale­ment être utili­sée dans les soins de beauté de votre peau. Vous pouvez égale­ment appliquer la purée de tomate fraîche pour les soins de vos cheveux et du cuir chevelu.

Mais mis à part les bien­faits de la tomate, voyons égale­ment quelques sortes, qui se cultivent …

 

Les sortes

Tomates jaunes

Les tomates jaunes sont très riches en fibres et agissent donc de manière excel­lente sur le péris­tal­tisme intes­ti­nal et préviennent les consti­pa­tions.

Les tomates jaunes sont moins acides que les rouges, du coup les personnes, qui ont la gastrite ou l’aci­dité gastrique !

Le nombre de calo­ries est égale­ment moindre que dans les tomates rouges, du coup elles sont très conseillées aux personnes âgées, dont le méta­bo­lisme fonc­tionne au ralenti, ainsi qu’aux personnes, qui cherchent à perdre du poids, qui ont la diabète ou celles, qui ont des soucis diges­tifs !

Tomates noires

Ces tomates spéciales ne sont pas si anodines ! Elles ont des proprié­tés aphro­di­siaques et conviennent à merveille pour les prépa­ra­tions à savou­rer en tête à la lueur des chan­delles !

A part la ques­tion des amours, ces fruits sombres préviennent la forma­tion de cellules cancé­reuses, car elles contiennent plus d’an­ti­oxy­dants que les tomates jaunes ou rouges.

Elles préviennent le froid et renforcent l’im­mu­nité grâce à un taux de vita­mine C parti­cu­liè­re­ment élevé. Les vita­mines du groupe B ont aussi un effet rajeu­nis­sant, soutiennent les systèmes nerveux et cardio-vascu­laire.

Tomates-cerises

Les petites tomates cerises sont surtout deve­nues célèbres grâce à la salade César. Ces petits fruits au look de cerise est une déco­ra­tion pour de nombreux plats ! Il en existe égale­ment de toutes les couleurs, comme pour leurs cousins plus volu­mi­neux !

La quan­tité de sucres, de vita­mines et d’an­ti­oxy­dants est nette­ment plus élevée dans les mini-tomates. Ils contiennent de l’iode, du chrome, des vita­mines B1, B3, B6, B9, C, E et K, qui norma­lisent la fonc­tion rénale et aident à assi­mi­ler le calcium.

La tomate verte

Cette sorte de tomates est bien moins popu­laire que les tomates d’autres couleurs, car elle n’est pas mûre et ne peut surtout pas se consom­mer crue, car elle a un taux de sola­nine élevée.

Son goût amer ne vous invite d’ailleurs pas à la croquer !

Malgré cela, elle a trouvé des utili­sa­tions dans des nombreux plats cuisi­nés, tels que soupes, conserves, sauces et encore d’autres. Cepen­dant, un aliment, qui ne peut se manger cru n’a pas beau­coup d’in­té­rêt à mes yeux ! Je ne peux que décon­seiller cette sorte aux super-héros en quête de santé suprême ! :p

La tomate cœur de bœuf

Cette variété ancienne et parfu­mée est parti­cu­liè­re­ment char­nue, tendre et savou­reuse ! Les fruits sont de grande taille et la quan­tité de jus et de graines y est réduite, ce qui rend cette tomate parti­cu­liè­re­ment appré­ciée dans les salades et les sauces crues !

D’autres varié­tés anciennes sont égale­ment à dégus­ter pour leur superbe saveur. Leur richesse nutri­tion­nelle est égale­ment supé­rieure à celles des tomates conven­tion­nelles, cali­brées et de forme « parfaite » qu’on trouve dans des maga­sins !

 

Les prépa­ra­tions

La tomate séchée

Le mot tomate signi­fie « pomme d’or » et des fois le fruit se consomme non seule­ment cru, mais aussi séché. Lors du séchage, la concen­tra­tion en nutri­ments augmente et la teneur en eau dimi­nue. Pour que le séchage soit sain, ne séchez vos tomates qu’au Soleil ou dans un déshy­dra­teur à 40°C maxi­mum.

Elles permettent de rehaus­ser le goût de vos sauces crues, en leur donnant un petit goût de cuit.

Les personnes âgées en tire­ront des bien­faits pour dimi­nuer les problèmes de vue. Elles norma­li­se­ront égale­ment le méta­bo­lisme en aidant l’or­ga­nisme à se détoxi­fier plus effi­ca­ce­ment. Les fruits rouges sont les plus actifs pour détoxi­fier ! Ils sont suivis des oranges et puis de jaunes. C’est pour ça que les tomates rouges sont à éviter pour les personnes aller­giques (dont le corps est fort intoxiqué) : elles provoquent une détoxi­fi­ca­tion trop impor­tante, ce qui peut des fois être carré­ment dange­reux !

Le potas­sium protège le cœur des mala­dies, prévient la phlé­bite et les soucis vascu­laires. Conser­vez cet aliment précieux dans un bocal en verre avec un joint en caou­tchouc.

Et souve­nez-vous, qu’il faut être sûr et certain que vos tomates sont parfai­te­ment sèches ! Sinon, gare aux moisis­sures, qui se répan­dront même sur des morceaux, qui étaient parfai­te­ment secs au départ !

La tomate lacto-fermen­tée

La tomate lacto-fermen­tée se prépare avec des petits fruits de préfé­rence, car il est décon­seillé de les couper en morceaux ! Autre­ment, vous obtien­drez une belle purée à la fin du proces­sus de la fermen­ta­tion !

Mettez donc des tomates-cerises dans le bocal, ajou­tez de l’ail et du thym ou de l’ori­gan et couvrez le tout de saumure, qui est de l’eau pure avec 30 grammes de sel marin non raffiné (ou le rose de l’Hi­ma­laya) dilué.

Et ensuite, lais­sez la prépa­ra­tion dans le bocal en verre à joint en caou­tchouc fermen­ter 1 semaine à tempé­ra­ture ambiante et 2 semaines qui suivent – au garde-manger à envi­ron 15°C. Après cela, vous pouvez les dégus­ter, à moins que vous préfé­rez les garder jusqu’à l’hi­ver, quand les belles tomates d’été vont vous manquer !

Il est inutile de stéri­li­ser le pot, il suffit qu’il soit juste bien propre ! Et cette conserve natu­relle et saine se conserve plus d’un an dans votre cellier !

Grâce au proces­sus de fermen­ta­tion, cette prépa­ra­tion consti­tue un excellent probio­tique natu­rel ! Evitez juste les abus, bien que le plus gros du sel sera consommé par les bacté­ries lors du proces­sus de la fermen­ta­tion !

 

Dans quels cas faut-il éviter de consom­mer la tomate ?

  • Des problèmes gastriques, intes­ti­naux et pancréa­tiques;
  • des réac­tions aller­giques;
  • la diète sans sel – les tomates fraîches sont auto­ri­sées, mais pas celles, qui contiennent du sel (sechées au sel, lacto-fermen­tées ou des salai­sons).

 

Sur ce, mon article arrive à la fin !

Inscri­vez-vous à la news­let­ter de mon blog et racon­tez dans les commen­taires vos prépa­ra­tions préfé­rées à base de tomates !

Parta­gez égale­ment l’ar­ticle sur les réseaux sociaux avec vos amis !

A bien­tôt sur elena­rou et que la Force soit avec vous !

Téléchargez gratuitement mon e-book
"Comment devenir une SUPER personnalité"
Laisser un commentaire
:p :-p 8) 8-) :lol: =( :( :-( :8 ;) ;-) :(( :o: :o(