Tout est bon avec modé­ra­tion: une histoire d’ad­dic­tion aux jeux, qui finit bien

Auteur:
Catégorie: Récits de ma vie
Relevez mon défi santé de 30 jours
et recevez 5 premières vidéos gratuitement !

 

Bonjour les amis et bien­ve­nue sur on blog !

Aujourd’­hui, je vais illus­trer encore un de mes credos: tout est bon avec modé­ra­tion !

Je crois que des exemples pour l’illus­trer abondent dans la vie de chacun …

Bien sur, la modé­ra­tion s’ap­plique dans tous les domaines de la vie ... Travaillez de trop et vous risquez un burn-out, mangez de trop et vous risquez une indi­ges­tion, faites trop de sport et vous risquez de vous surme­ner ou même de déchi­rer un muscle ou un liga­ment, étudiez de trop et vous risquez de ne plus savoir vous concen­trer, … 

C’est quand on alterne le type des acti­vi­tés qu’on réus­sit les choses le mieux ! Il y a un moment pour chaque chose ! J’ai fini par arri­ver à cette conclu­sion, mais ça n’a pas toujours été ainsi !

Pour moi, ce fut surtout une histoire d’ad­dic­tion aux jeux en ligne … Je vous raconte mon vécu et, bien sur, comment j’ai pu sortir victo­rieuse de cette histoire …

 

SOMMAIRE:

 

cyber-addiction

 

Une histoire de dépen­dance aux jeux

Vers la ving­taine, j’ai eu une période dans la vie où ce fut surtout avec les jeux vidéo que j’ai manqué de modé­ra­tion. Tout le temps libre que j’avais, je le tuais impi­toya­ble­ment dans des jeux sur inter­net !

Des jeux puzzle, des jeux arcade, des jeux de combat, … Tout cela me plai­sait et pas un peu !

Le pire c’est que, pour accro­cher les joueurs un coup en plus, le site de jeux en ques­tion permet­tait de gagner des points avec les jeux. Ce qui donnait de l’argent virtuel utili­sable partout sur ce même site ! J’ap­pré­ciais beau­coup de faire des achats de toutes sortes d’objets virtuels tota­le­ment incon­grus. Et de me bala­der dans des mondes imagi­naires !

internet-addiction

 

Et la vraie vie dans tout ça ?

L’en­nui, c’est que tant que tant que j’étais dans le jeu, je ne me rendais pas compte que je passe à côté de la vie … La vraie vie ! Celle qui est au singu­lier !

Ainsi, j’ai passé un peu moins d’un an en mode « cyber-dépen­dance » … la prise de conscience fut aussi soudaine que le pira­tage de mon compte ! Je tiens d’ailleurs à remer­cier ces pirates ! Sans eux, je serais peut être encore en train de gâcher ma vie derrière l’écran !

Je me suis rendue compte, j’ai pris conscience, que tout ce temps je l’ai jeté à la poubelle pour des trucs virtuels qui ne servent à rien ! Et qui peuvent dispa­raître du jour au lende­main ! Je ne voyais tout d’un coup plus aucun inté­rêt à ça …

Ce qui est génial avec les prises de conscience, c’est qu’il ne faut plus se forcer d’ar­rê­ter de jouer. Ça vient tout seul ! Je me suis rendue compte que je perdais mon temps en vain et j’ai donc décidé de ne plus le perdre ! Aussi simple que ça !

A partir de là, j’ai décidé de vivre ma vie autre­ment et je n’ai aucun mal à le faire ! Et c’est grâce à cette expé­rience que j’ai fini par atter­rir dans l’éso­té­risme et le déve­lop­pe­ment person­nel !

homme-soleil

 

Les niveaux de dépen­dance

Je ne pense pas que j’étais le cas le plus déses­pé­rant, car je n’ou­bliais pas de prendre soin de ma famille, ni de moi. C’est juste que je ne trou­vais pas un meilleur passe-temps lorsque j’avais du temps pour moi. Je ne passais même pas de nuits blanches derrière l’écran !

Et pour­tant, lorsque je finis­sais les choses que je devais faire, ça me déman­geait d’al­ler m’as­seoir derrière l’or­di­na­teur jouer un petit coup (ou grand) !

niveaux-d-addiction-aux-jeu

 

Et vous, où en êtes vous ?

Si vous avez des symp­tômes de la liste ci-dessous, il se peut que vous subis­sez l’in­fluence des jeux … Surtout, si plus de la moitié des affir­ma­tions vous concernent.

  • vous vous sentez eupho­rique derrière l’écran d’un PC
  • vous vous sentez fâché ou énervé lorsque vous devez vous inter­rompre de jouer
  • l’im­pos­si­bi­lité de plani­fier la fin du jeu
  • des grosses dépenses liées aux logi­ciels et jeux d’or­di­na­teur
  • l’ou­bli des choses incon­tour­nables de la vie (études, rencontres, tâches ména­gères, …)
  • la négli­gence de sa santé, de son sommeil et de son hygiène corpo­relle
  • vous parlez ordi avec TOUT le monde
  • vous avez des troubles de sommeil
  • vous jouez tous les jours sans excep­tion
  • vous mangez devant votre ordi­na­teur

dépendance-de-l-ordinateur

 

N’ou­bliez pas que le crédo « tout est bon avec modé­ra­tion » veut dire dans ce cas « savoir profi­ter des jeux sans exagé­ra­tion et savoir vous arrê­ter quand vous voulez ».

Sinon, ce n’est pas vous le maître, c’est l’or­di­na­teur !

Ou ne pas jouer, car on a des choses plus inté­res­santes à faire … et surtout plus réelles, plus valo­ri­santes ! A vous de voir ! Mais dans tous les cas, restez maître de la danse ! Pour du vrai, car je sais très bien que les addict de tous genres se mentent à soi-même …

Dites oui à la modé­ra­tion raison­nable ! Et certaines facettes de votre vie connaî­tront une belle amélio­ra­tion ! Vous pour­rez enta­mer votre chemin vers le succès, par exemple !

 

Sur cette note posi­tive, mon article se termine. Vous avez une expé­rience inté­res­sante à parta­ger sur le non respect de la modé­ra­tion ? Ou sur une belle prise de conscience ? N’hé­si­tez pas, c’est juste en dessous ! Inscri­vez-vous égale­ment à la news­let­ter pour ne rien rater et, bien sur, parta­gez mon article avec vos amis.

A bien­tôt sur ce blog ! Que la Force soit avec vous !

Relevez mon défi santé de 30 jours
et recevez 5 premières vidéos gratuitement !
Laisser un commentaire
:p :-p 8) 8-) :lol: =( :( :-( :8 ;) ;-) :(( :o: :o(