Pourquoi Mathu­sa­lem vécut 969 ans ?

Auteur:
Catégorie: Longévité

 

Bonjour les amis ! Bien­ve­nue sur mon blog !

Aujourd’­hui, je vais parler d’un sujet assez inha­bi­tuel ! Depuis toujours, l’idée de longé­vité excep­tion­nelle me fait rêver ! Cela a donc été une source d’ins­pi­ra­tion pour mener des recherches dans ce domaine …

D’après la Bible, Mathu­sa­lem vécut neuf cents soixante neuf ans. C’est un record plus qu’in­croyable ! Voici les raisons que j’ai trouvé pour percer le secret de longé­vité de Mathu­sa­lem, car déci­dé­ment pouvoir en faire autant ou mieux c’est l’un de mes objec­tifs ! Y arri­ve­rai-je ou pas, le temps nous le dira. Je ne tire pas de conclu­sions hâtives, et surtout, j’en­voie les stéréo­types communs sur la longé­vité réduite au diable !

 

SOMMAIRE:

 

homme-barbe-blanche

 

La situa­tion écolo­gique des temps bibliques était propice à une vie saine

Mathu­sa­lem était né il y a envi­ron 5300 ans. Proba­ble­ment, la situa­tion écolo­gique était meilleure dans ces temps recu­lés qu’aujourd’­hui.

Il ne semblait avoir eu d’ac­ti­vi­tés indus­trielles intenses et polluantes en ces temps là. Pas d’échap­pe­ments de véhi­cules, pas de pesti­cides, pas d’ad­di­tifs alimen­taires, …

 

Un régime alimen­taire sain

D’après la Bible, Mathu­sa­lem ne consom­mait pas de viande. Mieux encore, son régime était consti­tué de miel et de fruits (abri­cots). Cela lui assu­rait une diges­tion facile, ce qui fati­guait peu le corps au niveau des proces­sus diges­tifs et gardait beau­coup d’éner­gie pour le reste. Par exemple, le renou­vel­le­ment des cellules du corps, les défenses immu­ni­taires, …

Si cette affir­ma­tion est bien fondée, dans ce cas le crudi­vo­risme est l’ali­men­ta­tion la plus appro­priée pour l’homme. En d’autres mots, ne se nour­rir que de fruits et de légumes crus ! Mais le crudi­vo­risme sera abso­lu­ment l’objet d’un autre article, car, pour moi, c’est un sujet incon­tour­nable pour toute personne soucieuse de sa santé et de sa longé­vité !

abricots-arbre

 

Un thé d’herbes divin ?

D’après certaines sources, le secret de la longé­vité biblique consis­tait dans deux tasses d’un thé à base d’herbes. Cette bois­son incroyable serait-elle à elle seule la raison de cette longé­vité ? Les bonnes habi­tudes alimen­taires et un envi­ron­ne­ment propre y contri­buent proba­ble­ment aussi…

Et person­nel­le­ment, je ne crois pas dans le pouvoir régé­né­rant des thés chauds. A mon avis, ce serait bien meilleur en version mélange de plantes macé­rés dans de l’eau distil­lée.

Et donc, d’après cette source, Dieu offrit à Adam et Ève la recette de ce thé bien­fai­sant après qu’ils ont été chas­sés d’Eden. Ce thé leur permit de rester en forme pendant de longues années, ainsi qu’à leurs enfants.

Cette bois­son fut égale­ment connue à Baby­lone.

Malheu­reu­se­ment, la recette de ce thé fut perdue, mais des scien­ti­fiques essaient de la recons­ti­tuer grâce aux méthodes infor­ma­tiques. Ces herbes, faisant partie de la recette, existent toujours, mais la bonne propor­tion est de rigueur, car il s’agit, entre autres, de la bella­done, mortelle. En utili­sant ce thé, Adam vécut 930 ans, Mathu­sa­lem – 969 et Noé – 950 !

Après Noé, la longé­vité s’est mise à se réduire. La recette a surement été perdue lors du déluge. Ce thé contient toutes les vita­mines essen­tielles pour la vie et pour ralen­tir le vieillis­se­ment. Il y a bien sur beau­coup de combi­nai­sons possibles pour cette recette … il serait diffi­cile d’af­fir­mer avec certi­tude que la recette trou­vée sera exac­te­ment la même que celle, qui fut perdue. Toute­fois, en utili­sant des parties de la recette, trou­vées dans des textes baby­lo­niens et sumé­riens, les savants essaient de la recons­ti­tuer.

J’ai égale­ment une autre idée à son sujet… Si le Terre était beau­coup plus nour­ri­cière à cette époque loin­taine, peut-être que le même thé aujourd’­hui n’au­rait plus les mêmes proprié­tés, vu qu’il aurait une compo­si­tion diffé­rente, forte­ment influen­cée par le sol, de plus en plus pauvre!

the-herbes

 

Un bon état d’es­prit c’est la clé de tout !

Pour allon­ger votre vie, mise à part un mode de vie sain, vous pouvez évidem­ment suivre les conseils de base de longé­vité et de bien être:

  • ne vous éner­vez pas, pratiquez l’aïkido mental!
  • évitez les débats et les querelles. N’es­sayez pas de prou­ver que vous avez raison et, surtout, que l’autre a tort. Ne vous lais­sez pas entraî­ner dans des querelles par les autres.
  • n’es­sayez pas d’ap­prendre la vie aux gens, à moins qu’on vous le demande.
  • détrui­sez la fainéan­tise jusqu’à la racine.
  • menez une vie active, inté­res­sez-vous à ce qui se passe autour de vous. Je veux dire des choses posi­tives et construc­tives. Pas les ragots, ni les nouvelles dépri­mantes du jour­nal télé­visé
  • essayez d’avoir une atti­tude philo­so­phique face aux actions des autres. N’ou­bliez pas que leur parcours a été peut être très diffé­rent du vôtre et qu’à leur place, vous auriez surement fait pareil. Tout cela dépend de l’édu­ca­tion, de l’hé­ri­tage éner­gé­tique et des gènes.

harmonie-yoga

Chéris­sez les rela­tions avec vos proches. Suivez votre voie, mais consi­dé­rez les gens avec bien­veillance. Accep­tez qu’ils prennent une autre voie que la vôtre. Accep­tez qu’ils puissent faire des erreurs.

N’éprou­vez pas le senti­ment de culpa­bi­lité pour quoi que ce soit, car les erreurs peuvent être répa­rées. Faites ce qui enchante votre âme, ce que vous aimez faire. Évitez ce que vous n’ai­mez pas. Ne soyez pas pressé, chaque chose arrive au bon moment. Si vous êtes sur de votre voie, les succès et les échecs vous rappro­che­ront toujours plus du but final. Pour vivre heureux, il faut trou­ver sa voca­tion.

La longé­vité dépend de nous, bien plus que ce que l’on pour­rait croire. Peut être sommes-nous mortels, peut être pas… Qui sait exac­te­ment? Après tout, n’ou­bliez pas que nos cellules se renou­vellent complè­te­ment en 7 ans! Donc, au bout de cette durée nous ne sommes plus tout à fait nous-mêmes!?

 

Sur cette note philo­so­phique, mon article se termine !

Et vous, vous en pensez quoi de la longé­vité bien au delà des limites commu­né­ment admises ? Cela vous paraît possible ? Impos­sible ? Souhai­table ? Dites-moi tout dans les commen­taires !

Et n’ou­bliez pas de parta­ger votre article sur les réseaux sociaux avec vos amis ! Inscri­vez-vous égale­ment à la news­let­ter de mon blog !

A bien­tôt sur elena­rou ! Que la Force soit avec vous !

Téléchargez gratuitement mon e-book
"Comment devenir une SUPER personnalité"
Laisser un commentaire
:p :-p 8) 8-) :lol: =( :( :-( :8 ;) ;-) :(( :o: :o(