Les 9 astuces d’un crudi­vore qui réus­sit et s’épa­nouit !

Auteur:
Relevez mon défi santé de 30 jours
et recevez 5 premières vidéos gratuitement !

 

Hello les amis !

Aujourd’­hui, je vais parta­ger avec vous mes prin­cipes de vie de crudi­vore, qui me réus­sissent ! En effet, ce n’est pas toujours facile et il ne suffit pas de manger tout ce qui est cru pour être en forme ! Il y a quelques subti­li­tés !

Certains se laissent séduire par la gastro­no­mie crue, d’autres mangent simple­ment au feeling, mais il y a quelques prin­cipes natu­rels à respec­ter si vous voulez avoir la forme vrai­ment au top !

C’est parti, voici mes 9 prin­cipes du cruc­cès !

 

 

1. Viande ? Non merci ! Feuilles vertes ? Oui, tout plein !

Je dis ça, parce qu’il existe bel et bien des crudi­vores, qui mangent de la viande ! Le crudi­vo­risme ne sous-entend pas la suite du véga­nisme, même si un certain pour­cen­tage de végé­ta­riens et végans passent au cru. Un peu comme moi, si vous avez lu ma trans­for­ma­tion !

Mais il y a aussi des personnes, qui profitent de l’éner­gie et de l’en­du­rance, que la viande leur procure. Le revers de la médaille est que leur flux bio-éner­gé­tique est plus faible et leur niveau de conscience est assez bas aussi. Ces personnes sont atti­rées par des acti­vi­tés de basse vibra­tion, comme les bagarres, le creu­sage dans la terre, … La créa­ti­vité se trouve égale­ment limi­tée …

Perso, je préfère la légè­reté du crudi­vo­risme végan et je tiens beau­coup à ma créa­ti­vité aussi ! Le mythe des protéines, je l’ai démys­ti­fié après tout !

 

2. Je ne mange pas de produits chimiques, ni d’OGM !

Je ne parle pas des horreurs, comme le pain blanc, les frites, les bâtons en choco­lat, l’huile raffi­née, la marga­rine et le fast food ! Mais même les produits, qui semblent conve­nir aux crudi­vores à première vue, ne sont pas forcé­ment comes­tibles !

Par exemple, les fruits secs du super­mar­ché, comme ces abri­cots secs orange flam­boyant ou les céréales. Ou encore les pommes du maga­sin, toutes cali­brées, sans la moindre tâche et enduits de paraf­fine, ou alors le miel indus­triel pasteu­risé, qui n’a jamais vu d’abeille de sa « vie » !

pommes chimiques du supermarché

La consom­ma­tion de ces « aliments » peut être une des causes d’amai­gris­se­ment quand on est crudi­vore, car ils ne sont pas très nutri­tifs ! Ils ne servent pas à grand chose, en fait !

Essayez de trou­ver de petits produc­teurs, bio et locaux, si possible. Des fois, en hiver et en début de prin­temps c’est plus compliqué et le choix est limité, mais il y a toujours moyen de trou­ver une solu­tion. Déjà, en hiver, pensez à préfé­rer les graines germées aux salades, des choux de toutes sortes, des légumes racines, … En été, niveau fruits, vous vous rattra­pe­rez !

 

3. Je consomme au maxi­mum des aliments acces­sibles !

Des super-foods par ci, des super-trucs par là … Certains, comme le ginseng, la spiru­line ou la chlo­relle valent la peine à mon avis, mais il y a beau­coup plus de super-machins en tout genre sur le marché !

Des baies de goji, du baobab, du lucuma, du maca, … et je suis bien loin de la liste complète avec tous ces beaux messages marke­ting, qui les accom­pagnent ! Je limite ces aliments, qui rendent le ticket de caisse astro­no­mique et qui viennent de l’autre côté de la planète, en plus !

Après tout, nos choux, bette­raves et céle­ris, surtout ceux de notre jardin ou d’un maraî­cher bio et local sont bien plus nutri­tifs que ces poudres « magiques ». Et je ne parle même pas de plantes sauvages comes­tibles !

Pensons au maxi­mum : bon, simple et acces­sible !

fruits et légumes locaux

 

4. J’aime la simpli­cité végé­tale !

Le monde végé­tal est très varié et même si beau­coup de gens critiquent les aliments végé­taux, c’est les plus simples à digé­rer et les plus acces­sibles !

Pas besoin de culti­ver les végé­taux pour devoir nour­rir les animaux, qui produi­ront vos denrées alimen­taires ! Non, végé­tal – c’est du direct ! On va cher­cher à manger à la source !

J’adore les fruits et les feuilles vertes de saison ! C’est la base de mon alimen­ta­tion quoti­dienne ! J’adore aussi ajou­ter les algues à mon menu : nori, dulse, wakamé, … Mmmmmm !

Si on regarde de près, le menu des crudi­vores est en fait beau­coup plus riche et beau­coup plus savou­reux que celui de madame et monsieur tout le monde … mais, chut, ne dévoi­lez surtout pas ce secret galac­tique ! :p

 

5. Je fais des mélanges alimen­taires corrects

Très impor­tant de ne pas manger les choses dans n’im­porte quel ordre et tous entre­mê­lés si vous tenez à avoir une santé et une vita­lité au grand top à long terme ! Beau­coup de personnes sont concer­nées, même les crudi­vores (je vise en parti­cu­lier ceux, qui font des desserts mélan­geant des noix et des sucres) !

Vous pouvez croire que si vous n’êtes pas parti­cu­liè­re­ment déran­gés, c’est bon, mais sachez que tant que votre corps n’est pas à 100% détoxi­fié, il ne va pas forcé­ment réagir à toute entorse aux mélanges corrects.

Perso, je mange souvent des fruits ou des légumes en mono-diète ou des mélanges simples de 2–3 ingré­dients. Smoo­thies verts, salades simples, fruits tels quels, …

Pensez à éviter surtout les mélanges suivants :

  • fruits + légumes;
  • fruits + protéines;
  • sucres + protéines;
  • céréales + fruits;
  • céréales + protéines !

Vous verrez, en faisant mieux atten­tion à vos mélanges alimen­taires, votre orga­nisme digé­rera tout bien plus faci­le­ment, vous serez mieux en forme, pas du tout ballon­nés et une éner­gie incroyable restera à votre dispo­si­tion pour accom­plir vos rêves les plus fous ! Après tout, on mange pour vivre et non l’in­verse !

super top

 

6. Je ne mange que si j’ai faim

Pourquoi manger si l’on ne ressent pas vrai­ment la faim ? Qu’im­porte l’heure ? Les ressen­tis de son orga­nisme sont une réfé­rence bien meilleure !

Au début du passage au cru, on peut beau­coup penser à la nour­ri­ture, mais avec le temps, on se calme et on prend par rapport à tout ça un certain déta­che­ment ! Un calme inté­rieur s’ins­talle.

Je vous assure que je ne me limite pas du tout, même si je deviens assez indif­fé­rente aux fêtes (celles où la nour­ri­ture prime avant tout) et aux allers aux restos et c. Je mange mes trucs et ne me soucie point de ce que les gens pour­raient bien penser de moi ! Je suis bien comme ça et puis voilà !

Alors au diable le petit-déjeu­ner, le dîner, le goûter, le souper, … Mangez quand vous le sentez et puis c’est tout !

 

7. Je bois beau­coup d’eau pure

Une eau distil­lée, pure et légère est un must pour se détoxi­fier vite ! Comme je l’ai déjà expliqué dans mon article au sujet de l’eau pure, l’eau ne sert pas à nour­rir le corps, elle sert à trans­por­ter les éléments d’un endroit du corps à un autre !

Si la nour­ri­ture est bien complète et de qualité, je ne vois pas du tout pourquoi main­te­nir cette obses­sion de vouloir des nutri­ments dans tout ce qu’on avale ! Comme s’il n’y avait pas d’autres fonc­tions dans notre corps ?!

verre d'eau pure

Alors, malgré que les fruits et légumes sont bien juteux, pensez à boire de la bonne eau toute pure !

Un point impor­tant : buvez au moins 15 minutes avant le repas ou alors bien après (entre 1 et 4 heures en fonc­tion de ce que vous avez mangé). Boire pendant les repas – c’est diluer à coup sûr vos sucs diges­tifs !

 

8. Du bon sommeil de qualité !

Certains crudi­vores parlent de nuits de 4–5 heures de sommeil … Je peux aussi le faire ! Mais au bout d’un moment, j’at­trape des cernes en dessous des yeux et ai des coups de fatigue ! En repre­nant le bon rythme jour­na­lier, adapté à mon corps, tout rentre heureu­se­ment dans l’ordre !

Réser­vez pour votre sommeil 6–7 heures par jour. Plus de 9 heures – c’est pas bon pour la santé (sauf pour les enfants) ! C’est, bien sur, une moyenne, alors adap­tez-là à vos besoins person­nels !

Et, point hyper impor­tant, allez tôt au lit ! Au plus tard, à 22 heures ! Se lever super tôt est excellent pour la santé ! Votre créa­ti­vité et votre capa­cité à vous concen­trer est extra­or­di­naire à ces heures-là ! Essayer, c’est l’adop­ter ! :p

Et vous, à quelle heure vous couchez-vous ? Et combien de temps dormez-vous par jour ?

une jeune femme dort

 

9. Du sport et de l’ac­tion à volonté !

En bougeant beau­coup, et encore mieux, en plein air, on regorge d’éner­gie, on est au top et on est prêt à s’en­vo­ler ! On a rare­ment faim, l’or­ga­nisme s’épa­nouit au maxi­mum !

Et une fois qu’on plonge ses fesses dans un fauteuil tout mou, qu’il pleut dehors et qu’on traîne derrière le PC, on attrape des accès de fainéan­tise, on a des pensées idiotes et, en plus, on a souvent envie de manger !

Du coup, vous avez compris, allez faire régu­liè­re­ment le plein d’oxy­gène dehors ! Votre orga­nisme en a un grand besoin ! Le gaz carbo­nique démo­lit les protéines et augmente l’aci­dité. Alors, crudi­vore ou pas, mais bougez vous !

 

Voilà pour ma petite liste de prin­cipes santé ! Avant de vous dire à bien­tôt, je tenais à parta­ger avec vous encore une petite cita­tion :

La santé – ce n’est pas quand on réus­sit à éviter tous les dangers. C’est quand ces dangers sont suppor­tés par l’or­ga­nisme très faci­le­ment et sans consé­quences embê­tantes !

Voilà, plus qu’à parta­ger dans les commen­taires vos prin­cipes à vous pour garder la santé au top ! Pensez aussi rele­ver mon défi santé de 30 jours et à parta­ger mon article avec vos amis !

A bien­tôt sur elena­rou ! Que la Force soit avec vous !

Relevez mon défi santé de 30 jours
et recevez 5 premières vidéos gratuitement !
Laisser un commentaire
:p :-p 8) 8-) :lol: =( :( :-( :8 ;) ;-) :(( :o: :o(