La glande pinéale – le centre de nos capa­ci­tés extra­sen­so­rielles !

Auteur:
Catégorie: Anatomie occulte

 

Namasté les amis ! Je vous invite pour un voyage ésoté­rique dans mon article d’aujourd’­hui !

L’homme de nos jours perçoit le monde autour de lui par ses 5 sens, mange, boit, se déplace en voiture et en trans­ports en commun, apprend des tas de choses sur le monde via la télé­vi­sion, l’or­di­na­teur et le smart­phone … Mais est-ce vrai­ment la bonne voie ?

A t-on vrai­ment besoin de merveilles de la tech­no­lo­gie pour mener une vie épanouie ? Peut être pas … Il suffi­rait de déve­lop­per notre cerveau ! Les 90% du travail de notre cerveau dépendent d’un tout petit organe de la taille d’un petit pois ! C’est l’épi­physe ou la glande pinéale !

 

 

Peut-on déve­lop­per des capa­ci­tés extra­sen­so­rielles, comme la télé­pa­thie et ne plus avoir besoin de télé­phones mobiles, ni d’or­di­na­teurs pour commu­niquer ? Peut-on fran­chir l’es­pace grâce à la pensée et se télé­por­ter en tout point de la Terre instan­ta­né­ment ?

Peut-être peut-on aussi se guérir par la force de la pensée et ralen­tir le vieillis­se­ment et le déclin de l’or­ga­nisme ? Quelques idées, qui vous donne­ront à réflé­chir dans cet article !

 

Qu’est-ce que la glande pinéale et où se trouve-t-elle ?

Dans le centre du cerveau, il existe une petite zone qu’on appelle l’épi­physe, qui ressemble à une petite pomme de pin. Jusqu’à il n’y a pas si long­temps, cette partie du cerveau ne fut pas du tout étudiée et était consi­dé­rée comme une excrois­sance inutile !

L’épi­physe produit deux hormones très inté­res­santes :

  • la méla­to­nine, qui joue un rôle dans les cycles du sommeil et du réveil;
  • la séro­to­nine, qui joue un rôle dans la crois­sance, la matu­rité sexuelle et la bonne humeur. Avec l’en­dor­phine, ce sont donc les hormones du bonheur !

A part la fabri­ca­tion des hormones, la science en sait assez peu sur cette glande mysté­rieuse ! Mais ce n’est pas une raison de dire qu’on ne connaît pas grand chose au sujet de cette partie du corps ! Les personnes des temps très anciens en savaient long à son sujet et une partie de cette ancienne connais­sance est, fort heureu­se­ment, venue jusqu’à nous !

 

La symbo­lique ancienne

Dans les anciens manus­crits, comme la table d’éme­raude et les tablettes sumé­riennes, on parle de la glande pinéale.

La symbo­lique de la pomme de pin se retrouve dans toutes les cultures anciennes, que ce soit sous forme de sculp­tures, de fresques ou de bas-reliefs.

Pourquoi toutes les tradi­tions anciennes accor­daient autant d’im­por­tance à cette glande ?

Parce que c’est le point, où les éner­gies de tous les chakras se rassemble. Sur les coiffes des pharaons, il y avait un symbole, qui faisait allu­sion à l’ou­ver­ture complète des chakras et à la montée de l’éner­gie kunda­lini. Ils avaient donc le contact avec les plans supé­rieurs de la réalité !

En voici d’autres exemples :

  • Dumuzi ou Tammuz, dieu de l’abon­dance méso­po­ta­mien est parfois repré­senté une pomme de pin à la main;
  • Le dieu Shiva et Boud­dha arborent une coif­fure en forme de pomme de pin;
  • Les dieux Diony­sos et son équi­valent romain, Bacchus, ont un bâton avec une pomme de pin au bout aussi. Pourquoi ? Parce que ce sont les dieux du vin et des excès et que c’est à travers la glande pinéale que le néga­tif pouvait prendre le dessus sur l’homme ! L’homme sous l’in­fluence d’al­cool et d’autres excès nocifs;
  • La Bible fait égale­ment mention d’un œil, qui nous emplit de lumière et à travers lequel on peut entrer en commu­ni­ca­tion avec les mondes supé­rieurs. Il s’agit du troi­sième œil ou la glande pinéale;
  • Sur la grande place au Vati­can, une pomme de pin est en plein centre égale­ment et c’est la statue la plus grande ! Le bâton du pontife de l’Eglise est égale­ment orné d’une pomme de pin.

Les anciens savaient que si la glande pinéale est acti­vée, elle donnera accès aux chro­niques de l’aka­sha, au lien avec la Force, à la percep­tion des mondes supé­rieurs. Dans toutes les cultures anciennes, il y avait des symboles sur le front, comme symbole du troi­sième oeil. Le centre du cerveau avec cet organe se trouve juste­ment à cette hauteur !

 

Les recherches actuelles

Ce que les savants ont remarqué est que quand la lumière devient tami­sée ou s’éteint, l’épi­physe commence à fabriquer la méla­to­nine. C’est la mise en marche du régime de sommeil !

Comme la glande a un lien avec les rythmes du sommeil, pour atteindre des niveaux de conscience plus élevés on peut se servir de la médi­ta­tion et d’autres pratiques, qui influent sur les rythmes céré­braux.

Pour résu­mer, quand la lumière exté­rieure s’ar­rête, c’est la lumière inté­rieure qui s’en­clenche. Dans le noir, la glande s’ac­tive donc et on peut avoir accès aux mondes supé­rieurs.

L’épi­physe peut égale­ment produire une substance psyché­dé­lique, la dimé­thyl­tryp­ta­mine (DMT). Cette substance est consom­mée parfois comme drogue et induit un état de conscience modi­fié. Je décon­seille bien évidem­ment d’at­teindre l’état de conscience modi­fié au moyen de tels arti­fices, car vous abais­sez votre niveau vibra­toire avec ces arti­fices !

Cette même substance est aussi conte­nue dans l’aya­huasca, le fameux breu­vage des chamanes de l’Ama­zo­nie, qui induit égale­ment un état modi­fié de conscience et fait perdre des repères tempo­rels !

A l’in­té­rieur de l’épi­physe, il y a de l’eau, tout comme partout dans notre orga­nisme d’ailleurs ! Quand les molé­cules d’eau changent de struc­ture nos percep­tions changent.

Les souci, c’est que chez la plupart des gens l’eau de l’épi­physe est loin d’être pure. Elle est même calci­fiée ! Quand les docteurs font une radio de la zone céré­brale, dans ce cas, ils voient juste un petit point blanc !

Certaines personnes, qui ont le cancer du cerveau, peuvent aussi avoir des troubles de percep­tion de l’es­pace. Ça arrive si la tumeur, en gonflant, déplace la glande pinéale.

Eviter de consom­mer le sel et le fluor est un bon point de départ !

La glande pinéale permet d’ac­cé­der aux mondes spiri­tuels supé­rieurs et quelques habi­tudes sont à bannir pour rendre meilleur le fonc­tion­ne­ment de la glande pinéale :

  • se nour­rir saine­ment (alimen­ta­tion vivante, équi­li­brée, mélanges corrects, …);
  • bannir les bois­sons gazeuses (CO2);
  • bannir le chlore (au moins filtrer et décan­ter l’eau);
  • bannir les denti­frices fluo­rés de la grande distri­bu­tion;
  • bannir les aliments raffi­nés (graisses, farines, sucre, sel, …).

 

Comment fonc­tionne la glande pinéale ?

Et main­te­nant, je vais expliquer pourquoi l’épi­physe est appe­lée troi­sième œil ! En fait à l’in­té­rieur de cette glande, il y a plein de bâton­nets, un peu comme sur la rétine de l’oeil. Grâce à ces organes senso­riels, l’homme peut capter des vibra­tions ! Ensuite, le cerveau inter­prète ces percep­tions, tout comme il le fait pour les yeux !

Pour tous les contacts avec les mondes paral­lèles, les rêves, les sorties dans l’as­tral, les capa­ci­tés extra­sen­so­rielles, la psycho­ki­né­sie, c’est préci­sé­ment la glande pinéale qui joue un grand rôle !

Quand on éteint la lumière, autour de l’épi­physe se forme un champ élec­tro­ma­gné­tique, qui bouge dans tous les sens avec une énorme rapi­dité. Le flux sanguin par unité de surface est beau­coup plus grand dans l’épi­physe, par rapport à toutes les autres glandes. Donc, la concen­tra­tion d’éner­gie y est aussi la plus forte !

Ce champ est si fort qu’il isole la glande de toutes les influences exté­rieures et les molé­cules d’eau présentes dans la pomme de pin peuvent prendre des formes diffé­rentes. L’obs­cu­rité active cette glande et on peut ressen­tir son fonc­tion­ne­ment sous forme de pres­sion, de lour­der dans la tête ou encore des pulsa­tions.

Si vous ressen­tez ce genre de sensa­tions, je vous conseille de vous relaxer et de calmer le flux de pensées. Essayez une petite médi­ta­tion. Peut-être bien des ressen­tis ou des impres­sions vien­draient vous visi­ter …

Pour acti­ver votre glande pinéale, élimi­nez le sel de votre alimen­ta­tion, mais tota­le­ment ! Après une année, les premiers résul­tats seront visibles. Un défi, que même certains crudi­vores ne sont pas prêts à rele­ver ! Et encore moins les personnes, qui aiment les sorties au restau­rant avec les amis, les fast-foods et les produits, vendus au super­mar­ché quasi dans leur tota­lité !

Le DMT accé­lère encore plus les champs élec­tro­ma­gné­tiques autour de la glande pinéale et des fois, elle ne sait plus s’ar­rê­ter, même en phase d’éveil ! Et là, on est schi­zo­phrène ! On conti­nue à produire  de la méla­to­nine tout en étant éveillé et on dort très mal ! Le portail vers les mondes paral­lèles est ouvert !

Un autre point impor­tant : chez les personnes, qu’on peut quali­fier de douées, la glande pinéale fonc­tionne mieux que chez ceux qui ratent les choses dans la vie.

C’est aussi grâce à cette glande que les animaux ressentent l’ar­ri­vée des cata­clysmes. Ils captent les impul­sions élec­tro­ma­gné­tiques sur les lieux, où la catas­trophe se prépare !

Pourquoi les gens ne ressentent pas les catas­trophes arri­ver alors ? Mais parce que l’épi­physe ne se déve­loppe que pendant la tendre enfance (jusque 5–6 ans), après quoi, elle se calci­fie et se meurt tout au long de la vie ! Lente­ment, mais surement !

La seule excep­tion à la règle sont les personnes, dotées de capa­ci­tés extra­sen­so­rielles !

 

Ce serait génial de percer encore plus loin les mystères de l’épi­physe ! Dites-moi dans les commen­taires ce que vous pensez de toute cette infor­ma­tion ? Je serai ravie de faire un petit débat !

Et parta­gez l’ar­ticle avec vos amis sur les réseaux sociaux, bien sur !

A bien­tôt sur elel­na­rou pour de tas d’autres articles inté­res­sants ! Que la Force soit avec vous !

Téléchargez gratuitement mon e-book
"Comment devenir une SUPER personnalité"
Laisser un commentaire
:p :-p 8) 8-) :lol: =( :( :-( :8 ;) ;-) :(( :o: :o(