Une femme libre de stéréo­types c’est possible

Auteur:
Téléchargez gratuitement mon e-book
"Comment devenir une SUPER personnalité"

 

Bonjour les amis! Soyez les bien­ve­nus sur mon blog!

Après mon article sur les stéréo­types en géné­ral, me voici déci­dée de vous faire une liste de stéréo­types prin­ci­paux, qui bloquent beau­coup de femmes.

Etant donné que je suis une femme libre de stéréo­types, j’ap­porte ma pierre à l’édi­fice en vous les expo­sant et aussi en vous montrant comment les élimi­ner de votre vie.

 

passer-au-dessus-du-stereot

 

Pour commen­cer, voici mon histoire

Déjà enfant, je n’ac­cep­tais pas qu’on me tambou­rine le crâne avec des choses qui ne tiennent pas la route à mes yeux. Je reje­tais violem­ment des propos du style « Tu es une fille ! Tu ne peux pas faire ça! » ou « Tu es une fille, tu dois porter la robe » ou encore « Tu es une femme! Tu dois être fémi­nine!« … Je peux conti­nuer encore long­temps! La liste est malheu­reu­se­ment longue.

Comme si je devais abso­lu­ment expé­ri­men­ter cela dans ma vie, ma maman me sortait ce genre de réflexions à tout bout de champ !

Bien sur, j’étais l’exact opposé de ce qu’elle voulait ! A savoir, le pire garçon manqué qu’on pour­rait imagi­ner ! Fémi­nité zéro, je grim­pais partout, me salis­sais non stop, me battais, …

Pour­tant, je ne faisais qu’être moi-même! Je ne voulais simple­ment pas enfi­ler les « jolis » masques poupée Barbie à la noix, que ma mère n’ar­rê­tait pas de me fabriquer. Je les reje­tais parce que je savais au fond de moi que ce n’est pas moi. Que les accep­ter serait d’of­fice se trahir, ne plus être moi!

barbie

 

Avec l’âge, ça ne s’ar­range pas !

Me voici toute gran­die désor­mais et qu’est-ce qui a changé ?

Une femme « doit » être fémi­nine

Pas grand chose… A part que je suis mariée depuis 2003 et l’heu­reuse mère de deux enfants merveilleux ! Niveau fémi­nité, c’est aux beaux fixes : rien n’a changé !

Je suis toujours cet insup­por­table garçon manqué, mais je dois dire que ça arrange bien mes fils, car on se marre bien ensemble quand on joue. Après tout, ça a des avan­tages: je suis dyna­mique et spor­tive, je fais la folle sans me gêner, je cours avec les gamins, je grimpe dans les arbres avec eux, … Ça offre davan­tage de moments de compli­cité, que quand on a une robe et des talons et qu’il faut faire atten­tion où l’on met les pieds! Sans oublier la jupe qui peut se soule­ver à tout moment!

jupe-soulevee-vent

C’est donc toujours la même galère pour enfi­ler les jupes et les robes. Heureu­se­ment que ma maman ne me force plus à les mettre pour la photo, comme quand j’avais 5 ans ! En me voyant épanouie comme je suis, elle a forcé­ment fini par compren­dre… Enfin presque !

Une femme doit se maquiller

Le maquillage ? N’en parlons même pas.

J’aime autant vous dire que le saut à la salle de bains au matin ne dure que 5 minutes. Se rincer le visage et se bros­ser les cheveux, que je préfère longs! Les raisons en sont tout autres que la fémi­nité, mais cela sera le sujet d’un autre article!

Mais au sujet du maquillage, je me suis toujours deman­dée pourquoi je dois perdre mon temps à faire de la pein­ture sur mon visage, alors qu’il y a telle­ment de choses plus inté­res­santes à faire? De plus, après, dans le courant de la jour­née, il faut tout le temps faire atten­tion, rajou­ter du rouge à lèvres, pas toucher ses yeux même si ça démange. Pas courir, pas trans­pi­rer,… pas vivre, quoi!

Vous l’au­rez compris j’ai essayé, mais fran­che­ment, ça ne me dit rien qui vaille. Je préfère à tout un look pure nature et la liberté de tous ces produits chimiques, que les femmes mettent par kilos sur elles!

Je suis convain­cue, que rester natu­relle me sera profi­table à long terme, car les crèmes, les fonds de teints et autres produits de beauté arti­fi­cielle regorgent de produits chimiques! Je me dis que ma peau va forcé­ment mieux se porter sans tous ces compo­sants, que d’abord il faut appliquer et puis – rincer avec un autre produit chimique!

produits-chimiques-labo

 

Faut-il être une fémi­niste alors?

Pas pour moi. La femme n’est ni supé­rieure à l’homme, ni son égale. L’homme et la femme sont complé­men­taires, diffé­rents. Chacun ont leurs points forts et leurs points faibles ! Mais évidem­ment, les deux doivent jouir des mêmes droits sociaux ! Pourquoi toujours déva­lo­ri­ser l’un ou l’autre ? Pourquoi se battre pour la place numéro 1 ?

Alors, le souci c’est le fait d’être femme ou les chaînes des stéréo­types?

Alors que j’ai rêvé pendant toute ma jeunesse d’être un mec, j’ai fini par comprendre les merveilleux côtés du fait d’être une femme. Par exemple, le fait de donner la vie et de deve­nir mère! C’est une expé­rience, qui m’a trans­for­mée à jamais! Je sais que je ne suis pas la seule dans ce cas et que même si la femme est fémi­nine, ou même fémi­niste, c’est un moment à part dans sa vie!

C’est ainsi que je me suis rendue compte que c’est merveilleux d’être une femme. Je me suis accep­tée plei­ne­ment comme je suis. Je me suis rendue compte, que ce que j’avais en horreur ce n’était pas le fait d’être une femme, mais les stéréo­types fémi­nins. Je me suis rendue égale­ment compte qu’il n’ap­par­tient qu’à moi de les accep­ter ou de les reje­ter.

Certes, le rejet des stéréo­types m’ont valu quelques péri­pé­ties et ennuis dans la vie, mais je trouve, que pour toute femme, et pour tout homme aussi d’ailleurs, ces ques­tions méritent d’être posées un jour :

  • Est-ce que vrai­ment ces choix je les ai faits moi-même ou est-ce qu’on me les a inculqués ?
  • Faut-il vrai­ment ressem­bler aux autres ou s’af­fir­mer comme une person­na­lité à part entière, unique et incom­pa­rable ?
  • Faut-il écou­ter les autres pour ses choix person­nels ou suivre unique­ment son cœur ?

Pour conclure, je trouve que les prin­ci­paux avan­tages d’être une femme libre de stéréo­types sont la liberté et le plai­sir de vivre.

gens-positifs-sautent

Ne pas tenir compte de ce que vont penser les autres me permet de croquer la vie à pleines dents, vivre comme je veux vrai­ment, être en accord avec mon moi profond. Et ça c’est une source de séré­nité, de bien-être et aussi d’as­su­rance.

Et oui, quand on sait soi-même ce qu’on vaut, sans se mentir, et qu’on n’a plus besoin que les autres nous le confirment, alors nous sommes plei­ne­ment épanouis, libres de tout fardeau !

 

Sur cette note posi­tive, je mets fin à mon article! J’es­père qu’il vous a plu. Je serai ravie si vous parta­gez votre avis ou votre expé­rience avec moi dans les commen­taires.

N’hé­si­tez pas à vous inscrire à la news­let­ter de mon blog et de parta­ger cet article avec vos amis!

A bien­tôt sur elena­rou! Que la Force soit avec vous!

Téléchargez gratuitement mon e-book
"Comment devenir une SUPER personnalité"
Laisser un commentaire
:p :-p 8) 8-) :lol: =( :( :-( :8 ;) ;-) :(( :o: :o(