Auteur du blog elena­rou

 

Bonjour à tous,

Je suis Elena, née en 1984. J’ha­bite au beau milieu d’une campagne verdoyante dans le Hainaut, en Belgique. J’ai toujours été atti­rée par un cadre pure nature, au grand calme. J’adore me réveiller au chant des oiseaux!

elena rouvier dans son jardin

 

Mes passions

Premiè­re­ment, j’adore faire des dessins, des pein­tures à l’aqua­relle et à l’acry­lique, ainsi que fabriquer des cosplay! Je recherche des nouvelles tech­niques et cherche à me perfec­tion­ner. J’aime aussi faire des photos avec mon appa­reil reflex en jouant sur les profon­deurs de champ!

Deuxiè­me­ment, j’aime égale­ment faire du sport, les randon­nées et les voyages. Explo­rer notre belle planète ensemble avec ma petite famille! Des moments inou­bliables ont une valeur ines­ti­mable!

Troi­siè­me­ment, je suis passion­née par les sciences et le déve­lop­pe­ment person­nel sous tous ses aspects, y compris l’as­pect ésoté­rique et méta­phy­sique! Je suis très atti­rée par tout ce qui est magique, mysté­rieux et hors du commun!

Je suis convain­cue que l’homme a un poten­tiel bien plus grand que ce qui se présente sous nos yeux, oreilles et mains à première vue.

A mon avis, le mode de vie sain et des bonnes habi­tudes alimen­taires sont égale­ment une partie incon­tour­nable d’une personne, qui réus­sit. Si nous avons un corps, c’est pour en prendre soin. Et c’est ainsi que l’on vivra une vie éton­nam­ment longue et heureuse, en harmo­nie et en paix!

Ayant souf­fert d’al­ler­gies pendant mes jeunes années, j’ai fait une série de cures, dont le jeune, la cure des jus frais et le nettoyage de foie selon Andreas Moritz, qui m’ont permis d’ame­ner ma santé à un tout autre niveau! Vous pouvez avoir un aperçu plus complet dans l’ar­ticle sur ma trans­for­ma­tion.

 

L’his­toire d’une fille pas comme les autres ?

Pour commen­cer, je n’ai jamais trop aimé l’école … Je me forçais d’y aller et je me forçais d’avoir des bons résul­tats, car j’avais plein de projets et d’es­poirs pour mon avenir.

A cette époque, je me disais encore que c’est la réus­site à l’école, qui sera garante de ma réus­site. Et ce n’est pas tota­le­ment faux je dois dire.

J’étais une grande rêveuse, miss projets farfe­lus, miss plus je suis diffé­rente des autres et mieux je me porte. Et donc, à cette époque, j’étais éper­du­ment passion­née par les dino­saures et rêvais de recréer une sorte de Juras­sic Park à ma sauce.

J’ava­lais tous les bouquins sur la paléon­to­lo­gie que je trou­vais ! Je proje­tais de rentrer à la fac pour des études de paléon­to­lo­gie, afin de déni­cher de l’ADN de dino­saure bien sur, pas pour fouiller dans les sque­lettes fossi­li­sés!

elena et sa maman au musée d'histoire naturelle

Ce que j’ado­rais égale­ment, c’était l’An­tiquité, égyp­tienne, grecque et romaine. J’ai­mais lire des livres à ce sujet, regar­der des films, mais aussi des choses plus dingues, comme porter des costumes gréco-romains !

Cela m’est même arrivé d’al­ler me bala­der ainsi dehors ! Les gens me regar­daient? Et alors! Ce qui comp­tait pour moi, c’était d’être comme je suis et de profi­ter de la vie! Dans tous les cas, je m’as­su­mais et je m’as­sume encore et toujours! En voici la preuve :

elena jules césar

elena habillée en déesse grecque

Mais quand l’école finit, mes copains et copines sont allés dans des hautes écoles et des univer­si­tés. Et pas moi ! Je n’avais plus envie! Le projet de Juras­sic Park ne me parais­sait plus très réali­sable et aller fouiller pour trou­ver des sque­lettes ne me disait abso­lu­ment rien!

Je ressen­tais comme un incon­fort d’âme par rapport à tous ces projets d’en­fance. Je ne les sentais plus, notam­ment à cause de la convic­tion écolo­gique et philo­so­phique. De plus, j’ai rencon­tré des chouettes amis en faisant des fêtes médié­vales et j’ai voulu aller m’ins­tal­ler à Liège, me trou­ver un job et, surtout, s’en­vo­ler du nid fami­lial! J’avais besoin de liberté et d’in­dé­pen­dance!

Je me suis égale­ment fabriquée un costume médié­val, car cette nouvelle passion s’est rajou­tée à toutes celles, que j’avais déjà. A cette époque, j’ai vendu quelques enlu­mi­nures et cottes de mailles, mais sans sérieu­se­ment envi­sa­ger de m’ins­tal­ler comme arti­san (c’était assez répé­ti­tif et casse-pieds les côtes de mailles!). Ainsi, j’ai été à des fêtes médié­vales dans de beaux parcs et châteaux de Belgique et de France.

elena chevalier normand

On pouvait y contem­pler des tour­nois de cheva­liers, des spec­tacles de faucon­ne­rie et de magie (enfin, pas la vraie magie, mais l’adresse et les spec­tacles!). Il y avait aussi des arti­sans et des trou­ba­dours, qui jouaient de la musique médié­vale, dont les sons ressemblent peu à ce qu’on a l’ha­bi­tude d’écou­ter de nos jours! Et vous, avez-vous déjà écouté de la musique médié­vale?

Soudai­ne­ment, lors d’une fête médié­vale, ma vie prit un tour­nant tout autre. Au lieu de m’ins­tal­ler sur Liège, ce fut du côté de Sint-Niklaas, car, entre-temps, la rencontre du cheva­lier de ma vie a litté­ra­le­ment explosé mes plans! Me voici donc casée à 18 ans sans avoir cher­ché l’amour! C’est plutôt lui, qui m’a trouvé!

mariage léon et hélène

Nous nous sommes instal­lés par la suite dans la région Liégeoise, où notre premier garçon est né ! Lucas, en l’hon­neur de Georges Lucas et de Luke Skywal­ker ! Nous avons fait beau­coup de prome­nades super agréables dans la nature à cette belle époque. Aussi plain de visites et de dépla­ce­ments un peu partout en Belgique.

elena et lucas à coo

Ensuite, nous avons voulu ache­ter une maison pour la trans­for­mer en un super méga nid de nos rêves. Après un an de recherches, nous l’avons trouvé! A 200 kilo­mètres de Liège, dans un tout petit village du Hainaut!

Elle avait tout pour nous plaire: loin de la rue, avec un jardin plat tout verdoyant, très grande et à notre budget! Le seul défi qu’on avait, c’était de la réno­ver complè­te­ment! Et aujourd’­hui, je constate avec satis­fac­tion qu’on a déjà fait la moitié du boulot!

A cette époque loin­taine, je travaillais à la banque. L’am­biance de travail était très sympa, mais le travail en soi assez casse-pieds. Donc, une fois le contrat terminé, j’ai repris les études, en infor­ma­tique, car j’ai eu toujours de la sympa­thie pour les merveilles de la tech­no­lo­gie!

Juste à la fin de la première année, mon deuxième fiston, Cédric, est né ! Il me restait 2 examens à sa nais­sance, ce qui fait qu’a­près la mater­nité, je me suis préci­pi­tée à l’école pour passer les deux examens restants! Voilà, après cela, il ne me restait plus qu’à passer 3 super mois, remplis de jeux dans le jardin avec mes deux trésors!

lucas et cédric dans le jardin

Après 3 années de vie d’étu­diante plutôt agréable, je n’ai pas du me casser la tête pour trou­ver un job. L’en­tre­prise où j’ai fait mon stage, à Tour­nai, m’avait proposé une place de déve­lop­peur PHP. Sur le moment toute contente, je me suis vite rendue compte que la vie d’en­tre­prise et les projets tout gais de l’école sont deux univers tota­le­ment distincts.

C’est ainsi qu’a­près un an de service, je démis­sion­nais pour aller travailler encore 2 ans dans une autre société à Water­loo. Mais, n’y trou­vant toujours pas ma place, je me suis faite remer­cier après 2 ans!

Bien sur, je n’ai pas manqué de m’amu­ser un peu après les 3 années d’études. J’avais confec­tionné des cosplay de Star Wars et nous avons fait quelque chouettes conven­tions, dont la Star Wars Célé­bra­tion à Essen!

moi dark vador et Lucas le jedi

léon dark maul et cédric dark sidious

Malgré ces moments de plai­sir, trop brefs, la vie s’en­li­sait lente­ment, mais surement dans un maré­cage de routine. Quelque chose était à chan­ger. La desti­na­tion n’était pas enco­dée correc­te­ment dans le GPS de ma vie.

Je me suis donc rappe­lée que j’avais des super passions. J’adore l’art, le déve­lop­pe­ment person­nel et l’éso­té­risme.

Et, pour couron­ner le tout, j’ai trouvé des infor­ma­tions sur le blog­ging. J’ai décou­vert qu’il était possible de gagner sa vie avec un blog. Et si c’était la direc­tion à explo­rer?

Ceci termine ma petite biogra­phie! Que la Force soit avec vous!