Les diffé­rentes sortes d’eau, laquelle choi­sir pour boire saine­ment ?

Auteur:

 

Bonjour les amis! Je suis contente de vous voir sur mon blog !

Aujourd’­hui, je vais vous parler des diffé­rentes sortes d’eau qu’on pour­rait consom­mer (ou pas) ! Vous voulez savoir faire le meilleur choix pour votre santé au niveau de l’eau ? Après tout, sur le plan gusta­tif, la diffé­rence ne sera pas énorme. Tandis qu’à long terme, l’im­pact sur votre santé et votre bien être ne sera pas négli­geable.

En sachant que la formule chimique de l’eau est H2O, on croit en savoir assez sur l’eau ? Eh bien non! Ce liquide, qui semble si banal, renferme bien des surpri­ses… Il y a mille et une sortes d’eau en fonc­tion de sa prove­nance, de la région, du trai­te­ment qu’elle a subi…

Voyons plus en détail les avan­tages et les incon­vé­nients des types d’eau les plus courants, connues de l’homme.

 

SOMMAIRE:

 

chute-d-eau

 

Eaux dans la nature

1. Eau de source

Une eau qui vient des profon­deurs de la Terre et qui peut avoir des proprié­tés tota­le­ment diffé­rentes, car la nature des roches près desquelles elle a coulé varie énor­mé­ment.

Et comme l’eau c’est un solvant univer­sel, elle contien­dra toujours une part des miné­raux, conte­nus dans les roches qu’elle a côtoyé.

Il s’agit de l’eau plus pure que l’eau miné­rale. En d’autres mots, sa teneur en miné­raux est plus faible. Mais atten­tion, le fait qu’elle provient d’une source ne garan­tit pas sa pureté. Donc, il faut toujours véri­fier sa compo­si­tion et la filtrer.

 

2. Eau miné­rale

Cette eau contient des mélanges de miné­raux en fonc­tion des roches avec lesquelles cette eau a été en contact. La teneur peut être plus ou moins grande: de l’eau miné­rale cura­tive (miné­ra­li­sa­tion de plus de 8 gr au litre) à l’eau faible­ment miné­ra­li­sée (moins d’un gramme par litre).

Cette dernière est à préfé­rer, car les miné­raux sous cette forme sont diffi­ci­le­ment assi­mi­lables par l’or­ga­nisme humain.

Les jus de légumes faits à l’ex­trac­teur nour­rissent bien davan­tage le corps humain en miné­raux assi­mi­lables. Ils valent mieux que n’im­porte quelle cure de vita­mines synthé­tiques et inor­ga­niques!

 

3. Eaux souter­raines

Eau du puits

puits

Très vulné­rable à la pollu­tion, je décon­seille cette eau pour l’ab­sorp­tion, le bain, la lessive, ainsi que pour l’ar­ro­sage des cultures bio.

Bien sur, si on installe un bon système de filtra­tion, cela pour­rait chan­ger les choses … Tout dépend de l’ana­lyse, qui peut varier dans le temps (plus ou moins de pluies, de pesti­cides dans les champs voisins, …).

Même si vous vivez dans un coin de para­dis écolo­gique, comme une réserve natu­relle dans les montagnes, c’est toujours mieux de faire quelques contrôles et filtra­tions appro­priées. Si c’est pas la pollu­tion, ça peut être des taux de miné­raux inap­pro­priés. Avec les plantes c’est pareil: il y en a qui sont bonnes, mais il y en a aussi des véné­neuses. Il vaut toujours mieux consom­mer en connais­sance de cause.

Eau de la nappe phréa­tique

Cette eau est assez bien proté­gée des pollu­tions bacté­riennes et indus­trielles. La compo­si­tion de cette eau varie de la profon­deur et des roches envi­ron­nantes. Elle peut être très dure. A filtrer impé­ra­ti­ve­ment avant tout usage !

L’in­con­vé­nient, c’est que pour avoir accès à cette eau, il faut faire des forages extrê­me­ment profonds. Cette procé­dure est fort coûteuse.

 

4. Eau douce

La plupart des eaux douces de notre planète sont malheu­reu­se­ment très polluées et, donc, je décon­seille vive­ment la consom­ma­tion de l’eau de ruis­seaux, de rivières et des fleuves.

Person­nel­le­ment, je n’irais même pas me baigner dedans!

fleuve

Au niveau de l’équi­libre miné­ral, il y a mieux aussi…

 

5. Eau de mer

Avec une teneur en sel de 35 grammes au litre envi­ron, il serait impen­sable de la boire telle quelle! En effet, notre soif ne ferait que gran­dir à cause de la forte teneur en sel. De plus, notre orga­nisme n’a pas besoin d’au­tant de sel. Et vous le savez comme moi, qu’il vaut mieux éviter les excès!

Cepen­dant, il faut noter que dans l’eau marine, il y a tous les éléments et miné­raux, qui nous sont indis­pen­sables. Or certains d’entre eux, comme l’iode, sont diffi­ciles à trou­ver dans d’autres aliments.

Pour ne pas en manquer, pour le bien de votre glande thyroïde, entre autres, je recom­mande d’al­ler régu­liè­re­ment à la mer pour respi­rer cet air cura­tif du litto­ral. C’est égale­ment excellent de consom­mer les produits de la mer. Je pense tout parti­cu­liè­re­ment aux algues.

En ce qui concerne la consom­ma­tion de l’eau de mer propre­ment dite, cela peut se faire dans des buts cura­tifs. Il faut toute­fois être prudent quant à l’en­droit d’où elle provient, vu que notre belle Terre est de plus en plus polluée.

 

6. Eau de pluie

Ce serait une des meilleures eaux à boire dans un monde, où l’at­mo­sphère serait pure. Elle est très douce, car elle a subi un proces­sus natu­rel de distil­la­tion et est donc faible en ions de calcaire et autres.

fille-sous-la-pluie

Si vous avez la possi­bi­lité de la récol­ter pour des usages ména­gers et les bains, je vous recom­mande de placer une cuve dans ce but.

Au sujet de la consom­ma­tion, cela me paraît tout à fait appro­prié à condi­tion de bien l’avoir filtré et traité. Ce qui serait encore mieux, c’est de la distil­ler et de la passer au biody­na­mi­seur.

 

7. La rosée

Cette eau très parti­cu­lière n’a pas la pollu­tion qu’on pour­rait rencon­trer dans une autre…

De un, cette eau a subi le proces­sus de distil­la­tion natu­rel et ne peut demeu­rer que sur une plante propre. S’il devrait y avoir des impu­re­tés, les gouttes coule­raient au sol!

rosee

De deux, cette eau contient l’éner­gie du Soleil et de la Terre. C’est pour ça qu’il est excellent de marcher les pieds nus dans la rosée juste après le lever du Soleil. Si vous êtes vrai­ment motivé, vous pouvez même vous rouler dedans! Effet régé­né­rant et rajeu­nis­sant garanti avec une pratique régu­lière!

 

8. L’eau des glaciers

montagne-enneigee

Il s’agit de l’eau douce et tota­le­ment libre de mauvaises vibra­tions. Elle serait donc une eau de premier choix pour boire.

Si elle ne vient pas d’un coin monta­gneux et pure nature, veillez quand même que la neige soit bien propre et filtrez ou distil­lez la pour être sur!

Cette eau est régé­né­rante, donne de l’éner­gie, accé­lère la guéri­son et booste votre immu­nité.

 

Eaux trans­for­mées

1. L’eau de mer adou­cie

Logique­ment, il est possible de brico­ler un dispo­si­tif, qui ôte le sel de l’eau de mer assez faci­le­ment. Pour cela, il suffi­rait de remplir une bassine d’eau de mer, de placer un réci­pient plus petit à l’in­té­rieur. Il doit être plus haut que le niveau de l’eau de mer. Ensuite, on recouvre le tout avec un plas­tique et on place au Soleil.

L’eau qu’on obtient par ce procédé c’est de l’eau distil­lée, donc pure. On peut donc boire une telle eau. Et rete­nez bien la méthode, si jamais vous êtes un jour perdus en pleine mer, ça pour­rait vous sauver la vie!

 

2. L’eau lourde

Cette eau là est radio­ac­tive et il est haute­ment décon­seillé de la boire. Elle a un effet clai­re­ment dévas­ta­teur et désta­bi­li­sa­teur sur tous les orga­nismes vivants. Les plantes ne germent pas avec cette eau, les animaux meurent, l’hom­me… A côté de cela, il y eut quand même certaines bacté­ries qui ont réussi à s’y adap­ter.

radioactivite

L’eau lourde contient des atomes d’hy­dro­gène, qui ont un ou deux neutrons dans le noyau en plus du proton – respec­ti­ve­ment, les atomes de deuté­rium et de tritium.

Cette eau n’a ni couleur, ni odeur, ni goût parti­cu­lier, donc il est diffi­cile de détec­ter la présence de tels atomes.

Le moyen le plus effi­cace serait de la conge­ler. Cette eau gèlera plus vite que l’eau légère (à envi­ron 3°C).

 

3. L’eau distil­lée

Cette eau c’est la plus pure! C’est du H2O sans aucun compo­sant tiers, ou presque!

C’est donc, à mes yeux, la meilleure eau à boire!

L’eau ce n’est pas de la nour­ri­ture et son but est de trans­por­ter des éléments nutri­tifs dans les diffé­rentes parties du corps, ainsi que d’éva­cuer les toxines hors du corps. Il faut donc qu’il y aie un mini­mum de substances dissoutes dans l’eau, car alors, elle pourra jouer son rôle bien plus effi­ca­ce­ment!

spirale-distillation

D’ici peu, je compte publier un article sur les bien­faits de l’eau distil­lée! Vous verrez que cette eau c’est la meilleure et qu’elle est égale­ment très légère!

 

4. L’eau vivante et l’eau morte

On obtient ces deux eaux par élec­tro­lyse.

electrolyse-eau-vivante-morte

 

L’eau vivante

C’est l’eau au pH basique, qui se forme autour de la cathode (+). Elle a un goût très doux et son pH varie entre 8,5 et 10,5.

Cette eau bio-dyna­mi­sante se garde 1 à 2 jours dans un réci­pient fermé et il ne faut surtout pas la mettre au frigo. Idéa­le­ment, elle doit se trou­ver loin des appa­reils élec­triques.

L’eau vivante booste l’im­mu­nité, améliore le méta­bo­lisme, est un puis­sant anti­oxy­dant et active tous les proces­sus dans le corps humain.

L’eau morte

Cette eau là est acide et se forme près de l’anode (-). Au niveau du goût, elle est acidu­lée et légè­re­ment astrin­gente. Son pH varie entre 2,5 et 3,5.

Cette eau est un excellent désin­fec­tant.

L’eau morte se garde une semaine dans un réci­pient fermé.

 

5. L’eau miné­rale arti­fi­cielle

Person­nel­le­ment, je ne boirais pas une eau arti­fi­ciel­le­ment enri­chie de miné­raux.

De un, je suis pour l’eau distil­lée, car le but de l’eau n’est pas de nour­rir notre orga­nisme. Les légumes et la verdure contiennent les miné­raux parfai­te­ment assi­mi­lables par notre orga­nisme. Je ne vois donc pas l’in­té­rêt de consom­mer ces miné­raux dans l’eau. Ils sont souvent inor­ga­niques et donc, le corps va soit les élimi­ner, soit ils se dépo­se­ront dans les tissus de l’or­ga­nisme, ce qui n’est pas top pour la santé!

De deux, je fais bien davan­tage confiance à la nature, car ses créa­tions sont parfaites. La science de l’homme, en revanche, a encore beau­coup de chemin pour l’éga­ler!

 

6. L’eau de shun­git

Si vous mettez quelques pierres de shun­git au fond de votre carafe, votre eau sera désin­fec­tée et débar­ras­sée des métaux lourds. Une eau trouble devient parfai­te­ment trans­pa­rente. Le shun­git absorbe égale­ment toutes les vibra­tions néga­tives de votre eau!

shungite

C’est surtout néces­saire si votre eau n’est pas distil­lée, car cette dernière subit un forma­tage infor­ma­tion­nel grâce à la conden­sa­tion, plus une puri­fi­ca­tion proche de la perfec­tion!

Donc, si vous filtrez votre eau, pensez à dépo­ser quelques pierres de shun­git dans votre carafe. L’idéal, c’est de les lais­ser 3 jours, bien que les premiers chan­ge­ments sont déjà là après 30 minutes.

Vous pouvez égale­ment ajou­ter des pierres de shun­git dans l’eau de votre bain, ainsi que pour toutes les prépa­ra­tions cosmé­tiques, comme les masques de beauté.

 

7. Eau struc­tu­rée

Lorsqu’on parle de cette eau-là, on pense direc­te­ment aux travaux de Masaru Emoto. Il a décou­vert que l’eau a une struc­ture cris­tal­line, qui varie en fonc­tion des vibra­tions qu’il y a autour d’elle.

Par exemple, les mots gentils, les pensées posi­tives, des senti­ments comme l’amour ou la grati­tude, la musique clas­sique et d’autres encore lui font prendre une belle struc­ture cris­tal­line. En revanche, des mots néga­tifs, méchants, les senti­ments comme la haine ou la rancoeur, la musique comme le heavy metal enlèvent toute la struc­ture cris­tal­line pour lais­ser appa­rence tota­le­ment dis-harmo­nieuse à la place.

Prenez le soin d’écrire des mots, comme « paix », « amour », « harmo­nie », sur votre carafe d’eau filtrante et mettez de temps en temps une belle musique, clas­sique ou relaxante chez vous. Et ainsi, la qualité de votre eau s’amé­lio­rera encore un bon coup !

Il y a, bien sur, une méthode plus complète encore, qui permet d’ob­te­nir de l’eau struc­tu­rée de grande qualité.

structure-de-l-eau

 

Sur ce mon article se termine. Je vous invite à parta­ger avec moi vos idées dans les commen­taires. De plus, pour ne rien rater de ce qui va suivre, je vous invite égale­ment à vous inscrire à ma news­let­ter. Vous pouvez égale­ment parta­ger cet article avec vos amis sur les réseaux sociaux.

A bien­tôt sur elena­rou. Que la Force soit avec vous !

Téléchargez gratuitement mon e-book
"Comment devenir une SUPER personnalité"
Laisser un commentaire
:p :-p 8) 8-) :lol: =( :( :-( :8 ;) ;-) :(( :o: :o(