Mes astuces de fabrication du vrai costume de Dark Vador

Auteur:
Catégorie: Cosplay
Relevez mon défi santé de 30 jours
et recevez 5 premières vidéos gratuitement !

 

Salut à vous, chers amis ! La Force est grande aujourd’hui sur ce blog !

Dans cet article, je partagerai avec vous toutes mes astuces de la fabrication du cosplay de Dark Vador. J’ai choisi ce personnage, parce que c’est mon préféré, malgré que ce n’est pas le costume le plus facile …

 

SOMMAIRE DE L’ARTICLE

  1. Mon défi 2013 : réaliser 4 costumes en 6 mois !
  2. La quête des informations
  3. L’armure de Dark Vador
    1. Buste sur mesure
    2. Modelage en plastiline
    3. Création du moule négatif
    4. Coulage de la fibre de verre
  4. L’achat et la transformation du casque
  5. La fabrication du boitier (chestbox)
  6. Les deux capes
  7. La veste et le pantalon
  8. La ceinture (la boucle et les boîtiers)
  9. La coquille (codpiece)
  10. Les bottes
  11. Les gants
  12. Le sabre laser

 

Mon défi 2013 : réaliser 4 costumes en 6 mois !

A cette époque, j’ai découvert que la Célébration Star Wars approchait à grands pas … En juillet 2013 à Essen, en Allemagne ! Je me suis donc lancée le défi d’y aller en Dark Vador ! Et il était évidemment hors de question que mon homme et mes deux fils m’y accompagnent en civil ! Il ne restait plus qu’une chose à faire … Trouver en 6 mois comment fabriquer 4 costumes de Star Wars.

A titre d’information, mon homme a choisi Dark Maul et mes fils – Jedi et l’empereur Palpatine !

cosplay de dark vador d'Elena Rouvier

 

La quête des informations, où et comment ?

Avoir un chouette projet, c’est bien… Mais ensuite, il faut se donner les moyens ! Je n’ai jamais fait de cosplay auparavant, ni même cousu de vêtements, autres que des surcots de chevalier. J’ai aussi fabriqué des cottes de mailles, mais cela ne m’est pas d’un grand secours pour ce projet !

surcot de chevalier

J’ai donc fait appel à un super ami très compétent et qui m’aide souvent … Et oui, c’est Google ! A peu près toute l’information provient d’Internet ! Je recommande tout particulièrement Sith Training Temple, qui est une véritable mine d’or pour ceux qui veulent créer un vrai costume de Dark Vador !

Il y a aussi quelques informations précieuses qui proviennent de ce livre :

le grand livre de dark vador

 

Etant donné que je l’ai acheté, je vous le recommande en connaissance de cause. C’est un très bel ouvrage, très complet sur ce personnage emblématique ! Il est truffé de belles illustrations et de petites surprises au fil des pages. Vous aimez bien Dark Vador ? Alors, ce livre a des grandes chances de vous plaire !

L’information, qui m’a été la plus utile dans ce livre, c’est le patron du prolongement des gants, tel qu’il a été utilisé dans les studios Lucasfilm ! La classe, quoi !

 

La fabrication de mon armure de Dark Vador

armure du costume de dark vador

 

Création du buste sur mesure pour mon armure

Avant de commencer le modelage, j’ai fabriqué un buste sur mesure avec des bandes de plâtre que mon mari a appliqué sur moi. Je suis restée toute emplâtrée un moment pour laisser sécher. Vous avez vu ma tronche de momie sur la photo ci-dessus ? La moitié devant, puis l’autre moitié – derrière.

Ensuite, j’ai attaché les deux moules, ainsi obtenus, ensemble avec du fil électrique. Eh oui, quand on a un mari électricien, ce n’est pas les petits câbles qui manquent … Sinon, vous pouvez toujours prendre une corde bien solide ! Voilà, plus qu’à remplir de mousse expansive. Une fois bien sec, après 2 jours pour être bien sure, j’ai démoulé mon buste !

 

Modelage de l’armure en plastiline

Le travail de sculpture pouvait donc commencer … J’ai modelé les pièces d’armure dans de la plastiline, en me basant sur les patrons, proposés sur le site Sith Training Temple.

Vu que la plastiline est très dure quand elle est froide, j’ai du la chauffer au sèche cheveux pour la rendre malléable. C’était en hiver! En été, il aurait suffi de la laisser 10 minutes en plein soleil. Ensuite, je l’étalai sur la table avec un rouleau à pâte. J’ai fait des mouvements linéaires pour l’écraser en veillant de changer de direction régulièrement, afin que l’épaisseur soit assez uniforme. Environ 1 cm.

Ensuite, je recouvris la plastiline aplatie avec le patron en papier, que j’ai imprimé et découpé. De cette façon, je découpai la forme générale de l’armure à venir.

Et maintenant, est-ce terminé ? Pas encore ! Il y a encore des petits élements de finition à rajouter. Pour ce faire, j’ai écrasé encore une boule de plastiline, plus petite. Niveau épaisseur, je l’ai faite 2 fois plus fine que celle de la base. Dans cette plaque, j’ai découpé les décors qui ressortent au niveau de l’armure. Puis, je les ai intégrés sur la pièce principale. Il ne restait plus qu’à lisser le rendu final, avec de l’essence de térébenthine. Elle permet d’obtenir une très grande lisseur pour toutes les réalisation en plastiline.

 

Note sur les propriétés de la plastiline
Donc, pour être sûre qu’il n’y a pas de confusion, je parle bien de plastiline qu’on achète dans des magasins pour artiste, pas de la plasticine pour enfants !

En mettant la pièce en plastiline en cours de modelage dans une pièce où il fait frais (+/- 15°C), elle devient moins malléable, mais il faut qu’elle soit mise en forme comme il faut avant qu’elle ne se fige. S’il n’y a pas de pièce fraîche, on peut aussi la mettre au réfrigérateur.

Ce qui est génial avec la plastiline, c’est qu’elle est très stable : on peut laisser sa création plusieurs mois sans la toucher et la travailler peu à peu. Elle ne bougera pas d’un poil pour peu qu’il n’y aie pas d’excès de chaleur !

 

Donc, une fois que mon armure était prête, je l’ai placée sur mon buste en mousse expansive fait maison. La courbure de la pièce est ainsi parfaite pour mes épaules ! On passe au moulage …

 

Création du moule négatif en plâtre

Avant de faire mon mélange de plâtre, j’ai fait un coffrage avec des boites en carton assez épais. La dedans, j’ai versé du plâtre et pour finir, j’ai enfoncé dans le plâtre mon armure en plastiline. Il est préférable de laisser la pièce d’armure sur le buste pour réduire les risques de déformation !

L‘ennui avec le plâtre, c’est qu’il est cassant, donc, j’ai du faire quelques retouches assez méticuleuses après le démoulage. Il y eut également des petites poches d’air à gauche à droite … Pour les prochaines fois, je pense que je ferai des moules en résine ou encore en mortier. Et vous, avez-vous déjà fait un moulage ? N’hésitez pas à raconter votre recette secrète !

 

Coulage de la résine avec de la fibre de verre

Une fois que la pièce en plastiline fut démoulée et le moule de plâtre retouché, j’ai enduit ce dernier de vaseline pour un démoulage facile.

Il est temps de se procurer de la fibre de verre. Comme vous pouvez le voir ci-dessous, il y en a de deux sortes. Je préfère largement la première sorte, car elle est beaucoup plus flexible. Elle est également plus agréable au toucher.

fibre-de-verre

 

fibre-de-verre-3

 

Pour préparer la fibre de verre, c’est mieux de la couper en morceaux assez petits (10 cm) et de bien les croiser (1-2 cm). Autrement, il faudra gérer les plis dans les coins et ça risque de faire des bulles d’air et des déformations. Surtout que la résine prend assez vite (un quart d’heure par un beau soir d’été) ! Si vous ne tenez pas compte de cela, vous risquerez de devoir corriger ces imperfections avec du mastic de carrosserie. Encore mieux, présentez les morceaux de fibre avant de faire votre mélange résine-durcisseur !

Donc, une fois le moule en place, que la fibre de verre est bien découpée et prête à être placée, on fait le mélange résine + durcisseur. Ce dernier est en général contenu dans un petit pot qui se vend avec le pot de résine polyuréthane. Les dosages sont indiqués sur le pot. Si on met trop de durcisseur, la résine risque de prendre trop vite ! Si vous en mettez trop peu, elle prendra plus lentement … Et s’il y en a vraiment trop peu, elle pourrait même ne pas prendre du tout et demeurer liquide. Soyez donc le plus précis possible dans les dosages ! Faites plutôt plusieurs petits mélanges qu’un grand. Vu que, je répète, le mélange prend assez vite, ça éviterait le stress et le travail bâclé !

Pour ce qui suit, le travail consiste de passer des couches de résine polyuréthane au pinceau tout en ajoutant des bouts de fibre de verre (environ 4 couches). Ce même procédé est utilisé par les amateurs de tuning, pour fabriquer toutes leurs pièces originales et totalement perso pour leurs voitures.

Donc, point de vue solidité, c’est plutôt bien! Et en plus, cette armure est beaucoup plus légère qu’une armure en métal ! Ce qui n’aurait pas été acceptable pour un costume médiéval authentique, est plutôt bienvenu dans le domaine de la science-fiction !

Petit conseil:

Le pinceau que vous utiliserez pour la résine ne sera plus récupérable… prenez- en donc un qui est bon marché ou alors un tout vieux du grenier ! Mettez également des vieux vêtements que vous seriez prêt de perdre et protégez les mains avec des gants. Les tâches de résine c’est mortel pour les vêtements ! Pensez aussi à protéger votre plan de travail avec du vieux papier journal … Deux couches plutôt qu’une …

Et, pour finir, ne travaillez avec la résine polyuréthane que dans des endroits ventilés, à l’extérieur même de préférence.

Donc, vu que ce fut ma première expérience avec de la fibre de verre et de la résine, j’ai dû utiliser le mastic de carrosserie et du papier de sable (en augmentant en finesse de grain au fur et à mesure, de 100 à 600) pour obtenir une belle lisseur. J’ai du m’y reprendre même plusieurs fois (mastic – papier de sable – mastic – papier de sable …).

Mais en apprenant de ses erreurs et en persévérant, on finit toujours par y arriver ! On se corrige et on en ajoute une couche à son expérience ! Pas de découragement et pas de repli ! La force est avec moi !

 

L’achat et la transformation du casque Rubies Collector

Etant donné que je n’avais pas le temps de fabriquer un casque en platiline selon la même méthode que mon armure, j’ai acheté un casque qui me paraissait constituer le meilleur rapport qualité-prix … J’ai donc opté pour un Rubies Collector.

casque de dark vador rubies collector

 

Malheureusement, son look tel quel ne me satisfaisait pas du tout, alors j’ai du faire un travail d’amélioration :

le casque de dark vador

 

Ci-dessous, je vais faire une petite liste des modifications, que j’ai réalisé :

  • Avant tout, j’ai changé les lentilles, car les lentilles existantes déformaient la vue. De plus, elles sont placées devant le casque plutôt que derrière. Ça ne ressemble pas trop au casque du film. Donc, je les ai retirées ! Là, j’ai vu que je devais limer les bords autour des ouvertures pour les ouvertures des yeux du casque et ajouté de la profondeur au regard avec du mastic de carrosserie. Pour une pose facile des nouvelles lentilles, j’ai emballées ces dernières dans du plastique (2 couches) et posées sur le mastic qui était en train de sécher … Ainsi, il allait prendre d’office la bonne forme. Ensuite, une fois le mastic bien sec, j’ai mis la couleur noire sur le mastic, qui était à l’origine vert camouflage ! Et, pour terminer, j’ai collé les nouvelles lentilles de l’intérieur du casque avec du Fix All. Et voilà que le regard de Dark Vador devient plus authentique !
  • Ensuite, j’ai également changé les pointes (tusks) de chaque côté de la grille. Celles d’origine étaient en plastique. Je les ai donc remplacées par des pointes métalliques, réplique exacte du modèle qu’on voit dans le film « Star Wars V : l’Empire Contre Attaque ». Et oui, c’est mon épisode préférée !
  • Il y avait également une pièce en plastique au niveau du nez. Je l’ai retirée, passé une fine couche de mastic et mis de la peinture gris-métallique à la place.
  • Cerise sur le gâteau, j’ai repeint le masque en respectant le schéma de couleur gris et noir pour le modèle de l’épisode « l’Empire Contre Attaque ».

 

La fabrication du boîtier de poitrine (chestbox)

boitier de poitrine ou chestbox de dark vador

 

Pour réaliser ce boîtier, j’ai d’abord fabriqué un modèle en bois. J’ai attaché une fine bordure arrondie, en bois également, tout autour. Je l’ai lissé avec de la pâte à bois et voilà qu’il fut prêt à être moulé dans du plâtre !

Donc, une fois que mon moule fut prêt, j’ai fabriqué cette pièce en fibre de verre aussi. Une fois que je l’ai démoulée, il restait encore une série de petits travaux à faire :

  • Tout d’abord, la découpe de la fibre de verre qui dépasse (mettez des manches longues et des gants parce que cette saleté tombe en fins filaments et chatouille à fond !).
  • Puis, il fallait aussi que je lime le bord pour une finition toute propre.
  • Ensuite, faire toutes les perforations nécessaires (pour attacher les pièces dessus).
  • Et pour finir, peindre la pièce.

 

Il ne restait plus qu’à attacher:

  • Les deux tiges sur les côtés, faits maison à partir d’une barre en inox et un tube avec le trou du même diamètre que la tige. Il y a également trois rondelles par tige. Les blocs pour les tenir sur la plaque sont en fibre de verre.
  • Les deux voyants rouge et bleu, je les ai commandés dans une boutique d’électronique.
  • Les coinslots ont été achetés chez Fenixprops. Puis, j’ai découpé un reflecteur rouge et inséré dans le trou de chaque coinslot. Derrière, il y a également une plaquette électronique avec un montage de leds et de quelques autres composants sur un circuit imprimé pour faire la séquence de leds qui clignotent.
  • Les 4 boutons du dessous, pour finir, sont faits maison en fibre de verre.

 

Les capes

Ce que je trouve super génial, entre autres, dans le costume de Dark Vador, c’est qu’il y a deux capes. L’une est étroite avec quelques petits plis et la grande, à l’extérieur est immense. Elle fait 3/4 d’un cercle. C’est un fameux poids à porter. Mais quand on aime, on ne compte pas !

Les deux capes sont faites en tissu ressemblant un peu au lin, mais se froissant bien moins.

Pour la petite cape, qui se porte juste en dessous de l’armure, j’ai coupé un rectangle de tissu noir avec la longueur correspondant à la distance épaules – chevilles et la largeur correspondant à la largeur de mes épaules. Rien de bien compliqué, un peu comme les surcots de chevalier ! A l’avant, j’ai plissé du tissu au niveau du torse (donc, finalement, prévoir une trentaine de centimètres de plus au niveau de largeur pour les deux bouts de tissu à l’avant). Et c’est à peu près tout (un petit schéma arrive, car c’est toujours plus clair !).

Si vous n’êtes pas vraiment à l’aise avec la couture, lisez cet article, où j’explique une méthode pas à pas pour coudre pour les débutants.

cape interne de dark vador

 

détails plis cape interne de dark vador

 

La grande cape est circulaire, plus précisément 3/4 de cercle et des épaules jusqu’au sol. Il y a également une doublure en satin et un col en cuir.

la grande cape de dark vador

 

J’ai schématisé le patron de la grande cape de Dark Vador pour ceux que ça pourrait intéresser :

patron de la grande cape de dark vador

 

 

La veste et le pantalon (bodysuit)

La veste et le pantalon sont actuellement en nylon. Etant donné que ce tissu comportait des coutures verticales et que j’avais du temps à gagner, j’ai décidé de l’utiliser… Mais ceux du tournage sont faits en cuir, alors je vais ajouter cette amélioration d’ici peu … J’ai déjà entrepris la fabrication de la veste et du pantalon en cuir.

Pour tracer mes patrons, je me suis simplement servie des vêtements de ma garde-robe.

 

La ceinture de Dark Vador : la boucle et les boîtiers

la ceinture et les boitiers de dark vador

 

Pour fabriquer la ceinture de Dark Vador, je suis partie d’une ceinture toute simple (5 cm de large), que j’attache dans le dos.

Pour avoir les 2 boîtiers noirs, j’ai passé une commande dans une boutique d’électronique. J’ai donc commandé 2 boîtiers noirs an alu et hermétiques (la classe !), 2 leds rouges, 4 leds vertes, 2 voyants verts, un support pour mes deux leds rouges, des vis à mollette et une grille.

Ensuite, quand le matériel fut livré, j’ai du de retour faire quelques forages et découpes pour fixer mes composants. Dans le voyant, j’ai monté 2 leds vertes. Pour le schéma général du montage, je vous en ai fabriqué un tout simple :

schema de montage de leds pour les boitiers de ceinture de dark vador

 

Avant de fixer la grille, j’ai roulé un bout de cuir et j’ai mis un morceau de grille autour. Ainsi, on ne voit pas à l’intérieur du boîtier. De plus, j’ai hermétisé l’intérieur avec du silicone.

Pour la boucle, j’ai utilisé 2 plaquettes en aluminium : une 3 mm et l’autre de 1 mm d’épaisseur. A la base, il y a donc un bout, épais de 3 mm que j’ai découpé en forme de rectangle selon les mesures du patron. Ensuite – dans la pièce plus fine – un rectangle avec un arrondi à droite. J’ai également perforé cette plaque pour faire le motif triangulaire de gauche.

Pour la finition, la lime et le papier à poncer ont été extrêmement utiles. J’ai peint la pièce de base avec la peinture noire et puis j’ai fixé les attaches métalliques (pour la fixer ensuite sur la ceinture) en dessous de cette pièce.

Ensuite, j’ai attaché les 2 pièces métalliques ensemble (avec un écrou et un boulon).

Il ne me restait plus qu’à fabriquer la rondelle qui cacherait la vis. Je l’ai fixée par dessus tout avec du Fix-All.

La boucle est les boîtiers s’attachent avec des pièces de fixation, que j’ai prévu à l’arrière et des lanières de cuir à la ceinture. Et voilà que c’est prêt !

 

La coquille (codpiece)

Pour donner à la fois de la rigidité et de la souplesse à cet élément du costume de Dark Vador, j’ai découpé l’avant dans un tapis de souris assez rigide. Ensuite, tout en me servant du patron venant de mon site préféré, j’ai habillé le tout de cuir. Pour que le collage tienne, j’ai encore utilisé du fix-all (décidément, ça colle vraiment tout !). Pour la finition à l’arrière, j’ai également collé un morceau de cuir, car j’aime les choses faites dans le plus grand soin !

la coquille de dark vador ou codpiece

 

Les bottes qui vont avec le costume de Dark Vador

J’ai acheté une simple paire de bottes d’équitation noires et sobres. Pile ce qu’il fallait !

 

les bottes pour le costume de dark vador

 

Les gants de Dark Vador sur mesure

A la Célébration Star Wars à Essen, je suis allée avec les gants de marque Rubies, mais le fait qu’ils n’étaient pas parfaitement à ma taille était très inconfortable. Je devais les enlever pour un oui pour un non ! De plus, comme elles étaient en vinyle, mes mains n’arrêtaient pas de transpirer !

J’ai donc décidé de refaire ma paire de gants ! Pour la base, j’ai acheté une paire de gants en cuir tout fin et parfaitement sur mesure. 

Ensuite, en utilisant les patrons officiels des studios Lucasfilm, qui proviennent du grand livre de Dark Vador, j’ai fabriqué les pièces, qui rallongent mes gants ! Pour cela, j’ai découpé les pièces dans le cuir, ainsi que du lin noir pour la doublure.

Ensuite, j’ai cousu les lignes parallèles avec du fil ultra solide spécial pour le cuir. Il ne faut pas essayer de s’amuser de le déchirer à la main ! Et pour terminer, j’ai attaché les pièces à rallonge sur mes gants. Et voilà le résultat :

les gants pour le costume de dark vador

 

Je suis très satisfaite de mes gants. Je suis allée à une convention avec et je n’ai pas du les enlever de toute la journée. Même pour prendre une carte de visite ou un billet dans le portefeuille… En un mot: la classe !

 

Le sabre laser

Un jour j’en fabriquerai un, c’est sur… Pour cela, j’apprendrai à me servir de la tour à métaux et j’irai en quête pour trouver MON cristal ! Mais en attendant, j’ai un Hasbro Force FX et il est génial !

le sabre laser de dark vador hasbro force fx

 

Ceci termine toutes ces explications autour de la réalisation du costume de mon personnage préféré ! Si vous souhaitez donner votre avis sur ma création ou partager vos expériences dans le domaine du cosplay, ou simplement poser une question, racontez-moi tout ci-dessous …

Si vous l’avez apprécié, n’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter de mon blog et de partager cet article avec vos amis.

A très bientôt et que la force soit avec vous !

Relevez mon défi santé de 30 jours
et recevez 5 premières vidéos gratuitement !
Commentaires: 1
  • Cathy
    10.03.2019 | 15:17

    Bonjour
    Je viens de rencontrer votre site qui me ravie. Ke suus en quête de trouver des éléments pour faire DARK VADOR. Je suis créatrice de mobilier en carton à mes loisirs. Dans la vie professionnelle je m occupe de personne en situation de handicap mentaux. J ai déjà réalisé R2D2 et BB8 et je suis entrzin de faire DARK VADOR. Fan de stars wars. Vous pouvez vius rendre sur mon FB » Cathy Legoubé  » pour découvrir mes créations. Merci beaucoup pour votre partage votre site et super bien expliqué. Bon dimanche à vous. Cathy Legoubé

Laisser un commentaire
:p :-p 8) 8-) :lol: =( :( :-( :8 ;) ;-) :(( :o: :o(