Comment suivre son intui­tion et rendre vos déci­sions plus faciles ?

Auteur:
Catégorie: Intuition
Inscrivez-vous à ma
newsletter occulte et secrète !

 

Bonjour les amis ! Je suis contente de vous voir sur mon blog !

Aujourd’­hui, je vais abor­der le thème de l’in­tui­tion, cette capa­cité de faire le bon choix au bon moment et au bon endroit. Ce n’est pas un super-pouvoir ! C’est une fonc­tion extra­sen­so­rielle que nous avons tous … mais pour beau­coup de gens, elle se trouve à l’état latent.

On sait combien il peut être diffi­cile de tran­cher dans certaines situa­tions si on n’a que la raison à notre dispo­si­tion… Vous l’au­riez vécu au moins une fois dans votre vie. Non?

Elle n’est peut être pas aussi certaine et étudiable que la raison, mais est-ce une raison pour ne pas s’en servir? Même si vous êtes ratio­na­liste et que vous ne la compre­nez pas…

Alors, comment déve­lop­per son intui­tion pour que les choix se fassent plus faci­le­ment et plus natu­rel­le­ment ? Telle est la ques­tion, à laquelle on va cher­cher la réponse aujourd’­hui!

 

SOMMAIRE:

  1. Élimi­ner le stress de sa vie
  2. Faire taire le moulin à pensées
  3. Se fier à son ressenti profond
  4. Médi­ter
  5. Se repo­ser régu­liè­re­ment
  6. Lâcher prise
  7. Chan­ger d’oc­cu­pa­tion
  8. Jouer aux devi­nettes
  9. Envoyer notre besoin d’im­por­tance au diable

 

femme-dans-la-nature

 

L’in­tui­tion fonc­tionne à l’in­verse du raison­ne­ment carté­sien. Elle arrive toujours spon­ta­né­ment. Et quand on sait quelque chose de façon intui­tive, on ne sait pas se l’ex­pliquer ! Des fois, même mettre des mots sur les ressen­tis intui­tifs peut être un grand défi!

On le sait et puis c’est tout ! On peut ne rien connaître au style et avoir un superbe look, ne jamais feuille­ter de livres de cuisine et manger des plats très sains tous les jours… simple­ment en se servant du ressenti !

C’est le chemin le plus court vers les meilleures déci­sions, la produc­ti­vité, l’in­no­va­tion, la créa­ti­vité. L’in­tui­tion nous vient de la Force et est beau­coup moins fati­gante que la réflexion et l’ana­lyse logique. Bien réglée, elle est égale­ment plus exacte, que la logique.

Bien sur, il faut aussi savoir faire la diffé­rence entre l’in­tui­tion et d’autres facteurs qui ressemblent à de la spon­ta­néité … Stéréo­types, influence des autres, condi­tion­ne­ment de la société, refou­le­ment, … Les causes peuvent être nombreuses et complexes.

La plupart des gens de nos jours ne font juste­ment plus la diffé­rence … Pour­tant, l’idéal serait de retrou­ver un équi­libre entre la logique et l’in­tui­tion

C’est un peu comme les mains: la main droite n’est pas mieux que la gauche, ni même l’in­verse d’ailleurs … On en a besoin des 2. Faites pareil avec les hémi­sphères du cerveau !

D’ailleurs, déve­lop­per vos apti­tudes avec votre main gauche va boos­ter votre hémi­sphère céré­bral droit! Celui, qui s’oc­cupe de l’in­tui­tion, de la créa­ti­vité et d’autres choses illo­giques!

Et main­te­nant, je vous livre ma série d’at­ti­tudes à privi­lé­gier pour que votre intui­tion se déve­loppe toujours plus.

 

Élimi­nez le stress de votre vie !

Une atti­tude zen et déten­due est propice à la mani­fes­ta­tion de l’in­tui­tion.

sunset-1373171_640

Non seule­ment, le stress n’aide pas à résoudre les problèmes, mais en plus, il nous empêche de remarquer notre intui­tion! Après tout, notre atten­tion est rivée sur l’objet de notre stress.

 

Faites taire le moulin à pensées !

Ce dialogue inté­rieur inces­sant nous empêche de vivre l’ins­tant présent avec toute la séré­nité qui se doit.

 

Fiez-vous à votre ressenti profond !

Vous avez une déci­sion impor­tante à prendre ? Imagi­nez que vous l’avez prise. Que ressen­tez-vous ? Est-ce une sensa­tion de confort, de joie, de satis­fac­tion. C’est que votre âme dit « OUI » !

Sentez-vous un puis­sant incon­fort et des désa­gré­ments ? Votre âme a dit « NON » !

Si c’est plus confus, essayez d’ima­gi­ner les choses un peu autre­ment … Plus clai­re­ment ou sous un autre angle …

En tout cas, prenez l’ha­bi­tude de vous retrou­ver seul et en silence régu­liè­re­ment. Sans qu’il y aie quoi que ce soit pour vous distraire.

Bien sur, comme j’ai déjà dit, ce n’est pas parce que vous vous fiez à l’in­tui­tion qu’il faut tota­le­ment négli­ger la partie logique. Assu­rez-vous d’être réaliste quand vous vous imagi­nez prendre votre déci­sion.

Se fier à son ressenti n’a rien à voir avec des rêvas­se­ries enfan­tines! Alors calcu­lez tout ce que vous devez calcu­ler avec la logique et seule­ment après fiez-vous à l’in­tui­tion. Il faut avoir une vue parfai­te­ment limpide de la situa­tion!

 

Médi­tez !

mediter

L’exer­cice déstres­sant et relaxant par excel­lence, il vous permet de plon­ger votre regard en vous. A l’in­té­rieur. De renouer avec votre nature profonde.

Dans cet état quelque peu absent de la réalité maté­rielle, des idées créa­tives peuvent arri­ver spon­ta­né­ment et abon­dam­ment, des solu­tions aux problèmes, des ressen­tis, …

 

Repo­sez-vous régu­liè­re­ment

L’in­tui­tion vient plus faci­le­ment à tête repo­sée. Il est impor­tant pour son bien être et pour sa santé de ne pas se surme­ner !

Je sais que ce n’est pas toujours possible, car je fais aussi des longues jour­nées de travail! Mais, il faut régu­liè­re­ment trou­ver des moments, où l’on met la prio­rité numéro un pour notre repos et la régé­né­ra­tion du corps!

 

Lâchez prise

Une situa­tion, que vous consi­dé­rez avec davan­tage de déta­che­ment, sera forcé­ment gérée de façon plus relax. Jouez au conseiller sage, qui donne des conseils à son ami. Vous verrez que, malgré les meilleures inten­tions, vous trem­ble­rez moins que si le problème est à vous!

En s’ac­cro­chant moins, non seule­ment vous réus­si­rez ce que vous avez entre­pris, mais en plus vous le ferez merveilleu­se­ment bien. N’ou­bliez pas que tout ce qui se fait c’est pour le mieux! Et ce n’est pas pour rien que c’est l’une de mes cita­tions préfé­rées!

Quand on ne s’ac­croche plus, qu’on ne tremble plus pour obte­nir quelque chose, c’est là que ça vient à nous ! Il faut rester systé­ma­tique, certes, conti­nuer d’agir … avec calme et déter­mi­na­tion. Mais sans fana­tisme, ni stress ! Prenez du plai­sir dans la vie et vous ferez bien moins d’er­reurs!

Et en plus, c’est là que les ressen­tis vont arri­ver…

 

Chan­gez d’oc­cu­pa­tion

pile-de-fardes

Des fois, on travaille sur un projet et malgré toute l’af­fec­tion qu’on lui porte, on manque d’idées. Pas d’ins­pi­ra­tion, pas d’in­tui­tion. Le silence radio! Ça peut être dû au surme­nage et à la tension mentale.

Il suffit des fois de passer un peu à autre chose pour que les choses s’ar­rangent !

Tout d’un coup, on a un afflux de nouvelles idées, des ressen­tis par rapport à une ques­tion qui n’a provoqué que de la confu­sion jusque là!

Je l’ai vécu plus d’une fois! Et vous?

 

Jouez aux devi­nettes

Un coup de fil? Une lettre? Essayez de ressen­tir en vous qui vous écrit ou télé­phone. Essayez de ressen­tir à quel sujet.

Soyez rapide, ne réflé­chis­sez pas, car cela va faus­ser le résul­tat!

Lancez un dé et essayez de devi­ner quel chiffre va tomber.

de

Peut être serez-vous agréa­ble­ment surpris avec un peu de pratique

 

Débar­ras­sez-vous de votre impor­tance person­nelle

Pour que le ressenti intui­tif se faufile plus faci­le­ment dans la tête à partir de votre subcons­cient, décro­chez de votre sérieux, de vos préoc­cu­pa­tions, de vos besoins et de votre foca­li­sa­tion sur les problèmes.

important

 

N’ou­bliez pas: la bonne réponse se trouve en vous ! Étei­gnez la machine à pensées et ressen­tez !

 

Pour conclure, je dirai que malgré que ce n’est pas simple, chacun peut déve­lop­per son intui­tion.

Bien sur, pour beau­coup de personnes, il faudra travailler sur soi, sur son modèle de pensée et sur les réac­tions par rapport au monde, qui vous entoure!

En plus, dire comme ça, que votre intui­tion est bonne n’est pas non plus la meilleure solu­tion. Si l’in­tui­tion n’est pas si étudiable que ça, vous vous pouvez étudier la vôtre. Après coup, est-ce que vos pres­sen­ti­ments se confirment? Combien de fois? Pourquoi ne pas tenir un jour­nal de bord des mani­fes­ta­tions extra­sen­so­rielles en tout genre?

 

Sur ce, mon article prend fin. N’hé­si­tez pas à lais­ser des commen­taires pour me donner votre avis ou me poser vos ques­tions. Vous pouvez égale­ment le parta­ger avec vos amis et vous inscrire à la news­let­ter de mon blog !

A bien­tôt sur elena­rou. Que la Force soit avec vous !

Inscrivez-vous à ma
newsletter occulte et secrète !
Laisser un commentaire
:p :-p 8) 8-) :lol: =( :( :-( :8 ;) ;-) :(( :o: :o(