Comment je suis en train de vaincre mes aller­gies de façon durable

Auteur:
Relevez mon défi santé de 30 jours
et recevez 5 premières vidéos gratuitement !

 

Bonjour les amis !

Aujourd’­hui, je vais abor­der un sujet, qui tracasse beau­coup de monde … Comment soigner les aller­gies natu­rel­le­ment ? Comment faire en sorte pour qu’elles s’at­té­nuent et arrêtent de vous impor­tu­ner ?

Après de nombreuses années de souf­frances les plus diverses, de l’œdème de Quincke aux rougeurs et peaux sèches au visage, j’ai enfin réussi à amélio­rer ma santé de façon durable !

Cet article ne vaut pas un avis médi­cal bien évidem­ment. Il retrace mon parcours aller­gique, mes problèmes, mes erreurs et les solu­tions que j’y ai appor­tées, comme mon expé­rience de détoxi­fi­ca­tion de l’or­ga­nisme suite à un diagnos­tic d’al­ler­gie.

Je vous raconte comment je suis en train de rempor­ter cette victoire ci-dessous …

 

SOMMAIRE:

 

allergie-bebe

 

Mon parcours aller­gique durant l’en­fance et l’ado­les­cence

Comment tout a commencé … Je ne suis pas née aller­gique, je le suis deve­nue, car à 3 mois ma maman m’a donné pour la première fois dans ma vie du lait de vache ! Oh, elle était remplie de bonnes inten­tions à mon égard, bien sur, mais quelle idée de devoir boire le lait de cette grosse bête cornue !

lait-de-vache

Je ne veux pour­tant pas qu’il me pousse des cornes ! Je ne veux pas non plus gros­sir à la vitesse d’un veau ! Au secours ! A 1 an, le veau pèse quatre fois le poids de sa nais­sance. Et vu que j’étais un gros bébé de presque 4 kilos, cela voudrait dire pour moi 16 kilos à un an ! C’est trop !

Bien sur, mon corps n’a pas trop appré­cié ces chaînes longues de protéines étranges et mécon­nues, ce qui a provoqué une réac­tion du système immu­ni­taire ! Il y a un intrus ! Alerte géné­rale ! Branle-bas de combat !

C’est ainsi qu’à l’in­té­rieur de mon corps, une véri­table guerre sans merci a commencé … Mais pourquoi nous bombarde-t-on de ces trucs étranges ? Le système immu­ni­taire devient para­noïaque ! Ma maman a eu alors la sagesse de suppri­mer le lait de vache, ce qui a amélioré la situa­tion. Mais, très vite, elle s’est aperçue que d’autres aliments provoquaient égale­ment des réac­tions aller­giques. Des fruits rouges, des agrumes, des noisettes, … et d’autres choses encore … Un équi­libre a été rompu dans le corps …

 

Horribles restric­tions alimen­taires !

Ainsi, le reste de mon enfance, j’ai passé avec un tas de restric­tions alimen­taires. Ce fut horrible !

allergies-et-restrictions-alimentaires

Telle­ment horrible qu’à l’école je faisais des bêtises et je mangeais tout ce que je ne pouvais pas ! Et puis, ma maman, sans rien comprendre, consta­tait des réac­tions aller­giques !

Avec l’âge, j’ai même appris à fouiller dans les armoires hautes de la maison, afin de déni­cher des bonbons et des biscuits inter­dits ! Et tout cela ne me rendait guère service, vu que de 4 à 10 ans, je faisais plusieurs œdèmes de Quincke par an ! Je devais alors rece­voir des piqûres de corti­sone et dormir mi-assise, mi-couchée pour ne pas mourir étouf­fée ! Respi­rer de la vapeur d’eau avec des plantes cura­tives m’ai­dait égale­ment beau­coup.

A côté de ça, bien sur, j’avais mon mal de tous les jours: plein de boutons et de plaies qui suin­taient …

 

Le vrai coupable a été démasqué

Avec le temps, mes aller­gies se sont calmées. Avec les médi­ca­ments anti-hista­mi­niques d’un côté et un autre chan­ge­ment de l’autre.

En fait, dans l’ap­par­te­ment de mon enfance, il y avait des tapis, des fauteuils en tissu poilu et un chat !

chat-noir-et-blanc

Celui-là n’avait jamais été soupçonné comme étant un de mes aller­gènes les plus puis­sants, et pour­tant… Ses poils étaient pleins de sa salive (l’al­ler­gène) et vu qu’il lui arri­vait de perdre des poils, il y en avait plein dans les fauteuils, sur les tapis. Tout mon espace de vie était envahi en épithé­lium de chat ! Et les tapis ne se lavent pas à l’eau ! Ce sont de vrais nids à pous­sière, acariens et autres bidules micro­sco­piques pas nets !

C’est ainsi que quand j’avais eu 12 ans, on a été contraint de se sépa­rer du chat et de démé­na­ger, mes crises de laryn­gite stri­du­leuse ont « mira­cu­leu­se­ment » disparu !

Ensuite, j’ai eu droit à une adoles­cence assez calme sans trop de maux et sans trop de restric­tions. Le seul vrai problème était quand je devais rendre visite à des amis qui ont un chat. Là, je ne pouvais me passer de médi­ca­ments anti-hista­mi­niques !

 

Lais­sez-moi manger tout ce que je veux !

Une fois jeune adulte, je me suis envo­lée du nid fami­lial et là, le cri de dingue: « Liberté ! » Je me suis dite que le moment est venu de croquer la vie et de ne rien se refu­ser !

cerveau-addiction-alimentaire

C’est ainsi que je mangeais tout et n’im­porte quoi: des restos, des fast-food, des pizzas, des bonbons par sachets entiers, des céréales petit déjeu­ner, des crois­sants et des petits gâteaux de la boulan­ge­rie, des plats cuisi­nés en sauce, etc etc … Telle­ment de crasses !!! Bon, à côté de ça, je mangeais aussi de temps en temps des bonnes salades et des bons fruits, mais bien trop peu ! Beau­coup diraient : « T’as mené la belle vie ! T’as surement pris des kilos ? ». Eh bien, même pas ! J’ai gardé ma belle ligne du début jusqu’à la fin !

Avec le temps, j’ai commencé à m’aper­ce­voir que ma santé allait de mal en pire. Et pour­tant, je n’avais plus de chat ! Pour­tant, je n’avais plus de tapis et lavais mes sols à l’eau ! C’est que le problèmes est plus global et plus complexe … Il ne se limi­tait surement pas rien qu’au chat et aux quelques acariens !

Après une dizaine d’an­nées de folies et de liberté alimen­taire, je me suis rendue compte que ce n’est pas ça la vraie liberté !

Je me suis même rendue compte que c’est plutôt la dépen­dance ! La dépen­dance totale du système, de ses produits si « attrayants », et ensuite de ses médi­ca­ments, une fois la santé bien foutue ! Et vous, combien de gens avez vous dans votre entou­rage, qui doivent prendre des médi­ca­ments tous les jours ?

C’est ainsi qu’a­près une dizaine d’an­nées, j’ai recom­mencé à me réveiller la nuit et sentir une gêne dans la gorge, comme si j’étouf­fais. Je me suis vague­ment souve­nue de mon enfance et de ces crises de laryn­gite stri­du­leuse. Je commençais à prendre conscience que je dois faire quelque chose … Quelque chose d’autre, que de me préci­pi­ter sur la boîte de médi­ca­ments en plein milieu de la nuit.

 

Retour à la santé et les cures de détox

Le chemin de la détox ne fut pas direc­te­ment emprunté, car je n’y connais­sais encore rien … Et je ne connais­sais même pas encore comment le corps fonc­tionne, ni le véri­table méca­nisme de l’al­ler­gie. Mais tout ça sera bien­tôt publié dans d’autres articles ou dans mon programme de détox. Inscri­vez-vous à ma news­let­ter pour ne pas passer à côté …

  1. L’étape numéro un fut un passage dans le végé­ta­risme (en fait, quasi végé­ta­lisme-véga­nisme).
    grenouille-velo-vegan
    Et même pas pour la santé, mais pour la compas­sion, que j’avais pour les animaux de ferme. Enfin, plutôt les animaux des élevages indus­triels. C’est ainsi, qu’ après une ou deux années d’ali­men­ta­tion végé­ta­rienne, sans se douter de rien, je suis allée chez une amie qui a des chats … 6 chats ! Et devi­nez quoi ? Pas besoin de médi­ca­ments anti-hista­mi­niques, pas besoin de mouchoir pour essuyer inces­sam­ment le nez, pas besoin de sortir dans le jardin 5 minutes après l’ar­ri­vée à cause de l’étouf­fe­ment à la gorge !

    Ma santé s’est amélio­rée simple­ment parce que j’ai arrêté de manger la viande et le pois­son, ainsi que les laitages !

  2. Ensuite, j’ai redé­cou­vert le jeûne hydrique. Pourquoi redé­cou­vert me direz vous ? En fait, pendant mon adoles­cence, j’avais déjà un peu pratiqué cette puis­sante tech­nique de puri­fi­ca­tion de l’or­ga­nisme. Les résul­tats ont été très inté­res­sants, mais ensuite j’ai tout gâché en repre­nant mes mauvaises habi­tudes, en dévo­rant tout un paquet de choco­lats four­rés ! Tout est rede­venu alors à peu près comme avant à ma grande décep­tion !
    Main­te­nant, j’ai pris bien plus de temps pour jeûner et je n’ai plus repris de mauvaises habi­tudes après ! En fait, je les améliore de jour en jour ! Par exemple, il y a envi­ron un an, je me suis mise à manger de plus en plus cru. J’éli­mine sans cesse des aliments moins sains de mon alimen­ta­tion.

    Le tout sans me forcer, avec convic­tion !

  3. J’ai égale­ment pratiqué la théra­pie des jus, qui est une véri­table pana­cée ! Mais j’en dirai plus dans un autre article, que je vais publier d’ici peu !
  4. Et pour finir, j’ai aussi pratiqué des cures plus ciblées pour certains organes, qui avaient besoin d’une atten­tion toute parti­cu­lière de ma part ! Par exemple, ce fut le cas du foie et de la vési­cule biliaire.

 

Une conclu­sion que j’ai tirée de mon expé­rience est que:

si je veux que les choses changent dans ma vie, je dois chan­ger les choses dans ma vie.

Espé­rer de se réta­blir défi­ni­ti­ve­ment en travaillant sur la suppres­sion des symp­tômes ou en faisant des cures, après lesquelles, je re-saute sur les bonnes vieilles crasses ne mène nulle part. On améliore notre état d’être immé­diat, mais sans résoudre le problème.

Pour résoudre le problème dans son inté­gra­lité, il faut commen­cer par le comprendre dans son inté­gra­lité. Ensuite, après des mûres réflexions, on peut passer à l’ex­pé­ri­men­ta­tion.

Et pour finir, ce qui est égale­ment capi­tal, c’est d’être à l’écoute de son corps ! Chacun a un terrain, des anté­cé­dents et des habi­tudes diffé­rents. Cela change tota­le­ment l’ap­proche pour chacun.

 

Sur ce, mon article arrive à la fin. Bien­tôt, je vais publier des articles, qui en disent plus sur certaines cures. Je travaille égale­ment sur la réali­sa­tion d’un programme complet de détoxi­fi­ca­tion de l’or­ga­nisme. Pour ne rien rater, je vous invite à vous inscrire à ma news­let­ter.

N’hé­si­tez pas non plus de parta­ger cet article avec vos amis via les réseaux sociaux.

A bien­tôt sur elena­rou ! Que la Force soit avec vous !

Relevez mon défi santé de 30 jours
et recevez 5 premières vidéos gratuitement !
Laisser un commentaire
:p :-p 8) 8-) :lol: =( :( :-( :8 ;) ;-) :(( :o: :o(