Les bien­faits du jus de pastèque lors d’une cure et pour le plai­sir

Auteur:
Catégorie: Tout sur les jus
Relevez mon défi santé de 30 jours
et recevez 5 premières vidéos gratuitement !

 

Bonjour les amis et bien­ve­nue sur mon blog!

Aujourd’­hui, je souhaite parta­ger les infor­ma­tions sur les bien­faits de la pastèque et aussi de vous racon­ter les cures de détox que j’ai menées à bien avec ce jus entre autres.

Quels sont donc les bien­faits de ce jus rouge, rafraî­chis­sant et déli­cieux?

 

SOMMAIRE:

 

 

Vertus du jus de pastèque

Le jus de ce fruit aqueux a énor­mé­ment de bonnes choses à appor­ter à notre orga­nisme, malgré que ce fruit est prin­ci­pa­le­ment consti­tué d’eau. Parmi ces bien­faits, on trouve:

  • Nettoyage et détoxi­fi­ca­tion des reins en profon­deur. C’est le jus N°1 pour le système urinaire en géné­ral. La pastèque est extrê­me­ment diuré­tique.
    Boos­ter la fonc­tion rénale peut vous aider en cas de reten­tion d’eau et d’œdèmes, mais pas seule­ment;
  • Le jus de pastèque est égale­ment très béné­fique pour le système cardio­vas­cu­laire
  • Quand on parle de détox, il ne faut pas perdre de vue que notre orga­nisme est un ensemble et que même si les reins sont parti­cu­liè­re­ment visés, c’est quand même l’en­semble du corps qui en profite! Donc, vous aurez le plai­sir de consta­ter une amélio­ra­tion géné­rale de votre santé!
  • Un apport en anti­oxy­dants, ce qui veut dire que vous vous offrez un véri­table cure de jouvence! D’ailleurs, n’hé­si­tez pas à appliquer ce jus vita­miné sur la peau de votre visage et de votre cou, lais­sez sécher et rincez à l’eau claire.

 

Comment faire la cure pour en tirer un maxi­mum des bien­faits ?

Person­nel­le­ment, je conseille­rais de la faire en deux étapes:

  • Une jour­née de jeûne hydrique (à l’eau), qui acti­vera la sortie des toxines vers le sang et la lymphe (on peut des fois se sentir assez mal d’ailleurs, car c’est un peu l’auto-intoxi­ca­tion qui se passe);
  • Et c’est pour ça que le lende­main c’est si impor­tant de consom­mer un aliment drai­nant et détoxi­fiant, afin que les toxines se dirigent vers les organes émonc­toires et quittent l’or­ga­nisme une bonne fois pour toutes. La pastèque (ou le melon), avec son action diuré­tique, est le fruit de la situa­tion ! :p

 

A quoi faut-il faire atten­tion?

Un fruit pas comme les autres!

La pastèque est un fruit parti­cu­lier, qui ne se mélange pas avec les autres. C’est égale­ment le cas du melon et des raisins. En fait, il est préfé­rable de manger tous les fruits sans mélan­ger, mais ceux-là encore plus.

C’est du au fait que le temps de diges­tion de ces fruits sont tota­le­ment diffé­rents par rapport aux autres et donc il ne pourra y avoir d’har­mo­nie de cette façon.

De toute façon, il est toujours plus facile pour l’or­ga­nisme de digé­rer un ingré­dient à la fois, vu que chacun des aliments contient des enzymes parti­cu­liers, qui lui sont propres. Et quand plusieurs enzymes sont mis ensemble, il peut y avoir des réac­tions chimiques neutra­li­santes ou pertur­bantes.

Atten­tion aux aller­gies

Comme j’ai déjà dit, les aller­gènes peuvent être de deux sortes:

  • aliments natu­rels, qui provoquent une réac­tion de détoxi­fi­ca­tion;
  • aliments indus­triels, qui provoquent une réac­tion de protes­ta­tion de la part de l’or­ga­nisme, qui se retrouve en présence d’un élément inconnu, dont il ne sait pas quoi faire…

La pastèque est évidem­ment de la caté­go­rie 1 et étant donné que c’est un fruit rouge, elle peut provoquer une détoxi­fi­ca­tion plus active que si c’était un fruit vert. Donc, atten­tion si vous êtes parti­cu­liè­re­ment sensible.

Et la bonne nouvelle, c’est que si vous avez fait déjà quelques détox et changé votre façon de vous nour­rir en mieux, il se peut que vous voyiez vos aller­gies régres­ser, tout comme cela a été pour moi!

Ce n’est pas une mala­die incu­rable! Les médi­ca­ments ne font que suppri­mer les symp­tômes, mais on peut la vaincre effi­ca­ce­ment en chan­geant de mode alimen­taire et de style de vie!

Autres précau­tions

Le dernier point, où je recom­mande d’y aller en douceur (pas de s’in­ter­dire, mais d’y aller par petites quan­ti­tés), c’est en cas de mala­dies chro­niques graves. Surtout en période de crise. Vu que le jus est détoxi­fiant et qu’une crise de mala­die est une détox en force, ça ne fera qu’em­pi­rer la situa­tion.

 

Sur ce, ce bref article arrive à la fin!

Il s’agit évidem­ment de conseils d’une auto­di­dacte expé­ri­men­tée; mais qui ne se substi­tuent pas à un avis médi­cal. Je décline donc toute respon­sa­bi­lité en cas d’uti­li­sa­tion inap­pro­priée.

N’hé­si­tez pas à parta­ger votre expé­rience au sujet du jus de pastèque et de me dire votre avis sur le sujet.

Inscri­vez-vous égale­ment à la news­let­ter pour ne pas rater les nouveau­tés et parta­gez-le avec vos amis sur les réseaux sociaux!

A bien­tôt sur elena­rou. Que la Force soit avec vous!

Relevez mon défi santé de 30 jours
et recevez 5 premières vidéos gratuitement !
Laisser un commentaire
:p :-p 8) 8-) :lol: =( :( :-( :8 ;) ;-) :(( :o: :o(