Comment prépa­rer votre indé­pen­dance finan­cière

Auteur:

 

Bonjour les amis ! Je suis contente de vous voir sur mon blog !

Aujourd’­hui, je commence avec une ques­tion: c’est quoi exac­te­ment l’in­dé­pen­dance finan­cière ?

Pour moi c’est un niveau de reve­nus tel que vous n’avez plus besoin de travailler pour subve­nir à vos besoins. Vous n’avez plus besoin de faire des heures sup, vous couper en 4 et espé­rer qu’on vous augmente … C’est le moment où votre argent, le capi­tal que vous avez créé, travaille pour vous. Et vous, à votre tour, pouvez vivre partout dans le monde et ne rien vous refu­ser. Réali­ser tous vos souhaits construc­tifs ! C’est plutôt tentant, n’est-ce pas ?

Je crois que vous seriez nombreux à vouloir mener ce genre de vie … Mais comment y arri­ver ? Par quoi pour­rait-on commen­cer notre chemin vers la liberté finan­cière ?

Aujourd’­hui, je vais résu­mer les prin­ci­paux pas que vous pouvez faire dès aujourd’­hui en direc­tion de cette liberté heureuse …

 

  1. Le montant indis­pen­sable pour réali­ser vos rêves
  2. Gérez votre budget
  3. Épar­gnez une partie du budget mensuel
  4. Augmen­tez votre compé­tence finan­cière
  5. Commen­cez à créer des actifs
  6. Cher­chez à augmen­ter vos reve­nus
  7. Reve­nus – augmen­tés, dépenses – fixes
  8. Boudez les crédits
  9. Évitez les achats inutiles
  10. Pas de cartes de paie­ment, ni de crédit
  11. Trou­vez un mentor en busi­ness
  12. Pas de procras­ti­na­tion
  13. Persé­vé­rance

 

cube-euro

 

1. Tout d’abord, déter­mi­nez le montant indis­pen­sable pour réali­ser vos souhaits.

Bien sur, vous allez me dire: 1 million d’eu­ros par mois ! Bien que … pour certains, cette somme est de la pure réalité !

Vous pouvez visua­li­ser en posses­sion de ce que vous voulez, mais faites atten­tion de rester dans votre zone de confort. En d’autres mots, cette visua­li­sa­tion ne doit pas provoquer de senti­ment d’in­con­fort ou des pensées néga­tives. Élar­gis­sez-la au fur et à mesure …

Allez dans des lieux chic, imagi­nez vous en train de vivre une vie de riche. Cela vous plaît et vos visua­li­sa­tions s’ac­com­pagnent de ressen­tis posi­tifs ? Alors, vous êtes proba­ble­ment dans la zone de confort. Sinon, commen­cez par rêver un peu moins grand pour commen­cer. Peu à peu, vous vous vous senti­rez à l’aise en vous imagi­nant million­naire.

Qui le mérite ou qui ne le mérite pas ? Qui aurait l’au­dace de juger ?

Disons que celui qui se permet de se voir ainsi et de se diri­ger vers ce but, le mérite ! Et voilà tout !

Peu importe les « on dit » et les « on pense », … Les stéréo­types sont faits pour être démo­lis !

 

2. Dès que vous avez terminé cet article, mettez vous à la gestion de votre budget.

C’est d’une impor­tance capi­tale ! Il faut que vous voyez combien d’argent part pour des bêtises et des choses inutiles, ou super­flues. Ce n’est que 10 euros … Ce n’est que 20 euros … On entend ça à tout bout de champ ! Mais en faisant l’ad­di­tion à la fin du mois, on pour­rait être étonné en faisant juste un peu d’ad­di­tion !

N’ou­bliez pas que vous pouvez mettre cet argent de côté et commen­cer à faire gros­sir votre capi­tal. C’est un des premiers pas vers l’in­dé­pen­dance finan­cière.

Si vous créez un compte séparé, ce sera mieux. Ainsi, vous oublie­rez un peu l’argent épar­gné, jusqu’à ce que vous seriez prêts à faire votre inves­tis­se­ment. Et faites un ordre perma­nent vers ce compte. Ainsi, vous épar­gnez sans même y penser !

gérer son budget

 

Bien sur, je vais être claire sur l’idée du « mettre de côté » ! Je ne vous encou­rage pas du tout de placer cet argent sur un livret d’épargne ! Je serais plutôt d’avis à trou­ver une affaire dans laquelle vous pour­riez l’in­ves­tir. Un bien immo­bi­lier, des actions inté­res­santes en bourse, son propre busi­ness, un bon blog … Ce ne sont pas les idées qui manquent ! Bien sur, il ne s’agit pas de se jeter à l’eau du jour au lende­main ! Avant de démar­rer toute affaire, il faut toujours bien se docu­men­ter, à peser le pour et le contre, à évaluer les risques, … Donc, l’étape numéro un sera toujours se docu­men­ter, bien se rensei­gner et aussi écou­ter son intui­tion si elle est bien entraî­née !

 

3. Commen­cez par épar­gner une somme bien déter­mi­née. Une partie de votre budget mensuel.

Plus vous pour­rez mettre de côté et mieux de sera. Commen­cez par 10%. Créez un compte où vous allez trans­fé­rer cet argent. Faites en sorte de le gérer à part pour ne pas penser à la dispo­ni­bi­lité de cet argent.

Virez l’argent à épar­gner sur ce compte dès que vous avez touché votre salaire. C’est beau­coup plus facile de commen­cer le mois et savoir qu’on a autant d’argent pour passer le mois plutôt que de se dire: « Je mettrai de côté ce qui reste à la fin du mois … ». En géné­ral, il ne reste rien !

Avoir cette somme sur un compte séparé est aussi une sécu­rité contre les impré­vus de la vie.

N’al­lez pas inves­tir le tout dans des place­ments à hauts risques dès le début !

bourse-cours-descend

 

4. Étudiez l’in­for­ma­tion sur les méthodes d’in­ves­tis­se­ment. Augmen­tez votre compé­tence finan­cière.

Il y a énor­mé­ment de solu­tions diverses dans le domaine des inves­tis­se­ments. De quoi être tota­le­ment perdu … Du coup, nombreuses sont les personnes qui ont peur de faire un mauvais choix et, du coup, laissent leur argent sur leur compte d’épargne.

Pour faire les bons choix, il ne faut pas choi­sir le plus sur, car il sera à coup sur le moins rentable ! Il est préfé­rable de bien se docu­men­ter, alors le risque est réduit.

Il faut savoir ce qu’on fait et pourquoi !

Sachez égale­ment que si vous n’êtes pas du tout dispo­sés à prendre des risques, il faudra peu à peu chan­ger cette habi­tude … A vous de voir si votre envie de s’en­ri­chir est plus forte que votre peur des risques …

Celui qui arrive au sommet a forcé­ment fait des erreurs et perdu de l’argent plus d’une fois

 

5. Commen­cez à créer des actifs.

actifs-bourse

Person­nel­le­ment, je pense qu’une des meilleures façons d’in­ves­tir c’est l’ac­qui­si­tion de l’im­mo­bi­lier. Le seul ennui avec cette façon d’in­ves­tir est qu’il faut avoir un capi­tal de départ. Donc, il faut commen­cer par épar­gner et trou­ver des sources de revenu alter­na­tif. Pas forcé­ment dimi­nuer vos dépenses jusqu’à en arri­ver à l’as­cé­tisme, mais cher­cher à augmen­ter vos reve­nus !

Ensuite, une fois ache­tées, vous pouvez louer vos proprié­tés. Pas forcé­ment des maisons ou des appar­te­ments … Il y a aussi des rési­dences de vacances, des hôtels, des parkings, des bureaux, …

Si vous voulez, vous pouvez toujours revendre l’im­mo­bi­lier et récu­pé­rer votre argent. En atten­dant, les loyers tombent …

 

6. Cher­chez des moyens divers pour augmen­ter vos reve­nus.

Une personne indé­pen­dante finan­ciè­re­ment doit avoir des sources de reve­nus divers, grâce auxquels elle peut vivre libre­ment, sans gâcher 8 heures de sa vie par jour pour le compte de quelqu’un d’autre.

De cette manière, si, par exemple, ça va mal avec telles ou telles actions en bourse, elle en a d’autres qui vont bien. Ou, une des maisons a été rava­gée par un incen­die et néces­site de gros travaux, mais il y en a encore d’autres qui conti­nuent à rappor­ter.

immobilier

Et à côté de ça, il y a encore des indus­tries dans le pays voisin et les blogs avec des produits d’in­for­ma­tion, qui sont télé­char­geables et payables auto­ma­tique­ment …

Aucun risque de retour­ner au boulot ! Pensez donc à bien diver­si­fier !

 

7. Reve­nus augmen­tés, dépenses aux beaux fixes !

Vous avez lancé une petite affaire en plus de votre boulot ? Ou vous travaillez encore après vos heures ? Ce n’est pas parce que vous réus­sis­sez à gagner plus qu’il faut forcé­ment dépen­ser plus. Main­te­nez votre niveau de vie comme avant et payez vous vous-même en premier !

 

8. Débar­ras­sez vous des crédits de consom­ma­tion.

Je comprends qu’on veut beau­coup de choses dans la vie et qu’il faut savoir se faire plai­sir. Mais vivre avec des crédits ne pourra jamais vous permettre d’at­teindre l’in­dé­pen­dance finan­cière.

Le seul crédit, qui me paraît utile, c’est le prêt pour ache­ter votre maison d’ha­bi­ta­tion. Pensez à ache­ter malin:

  • pas trop cher pour que la mensua­lité ne soit pas supé­rieure à votre loyer
  • immeuble de rapport pour louer les appar­te­ments qui sont en plus du vôtre

Concer­nant les autres crédits, évitez au maxi­mum ! Les voitures, les objets hi-fi, … tout ça se déva­lo­rise énor­mé­ment avant la fin de votre crédit ! Et en plus, tout ça est géné­ra­le­ment soumis à l’ob­so­les­cence program­mée ! Ce sont tous des passifs, car ça ne pourra jamais géné­rer de l’argent !

ferrari

Évitez de vivre au dessus de vos moyens. Mettez plutôt toute l’éner­gie pour trou­ver les moyens de gonfler vos reve­nus et faites vous plai­sir ensuite ! Là, ce sera bien mérité !

Il ne faut dépen­ser que l’argent qu’on a. Et d’ailleurs, il est même préfé­rable de dépen­ser moins que ce qu’on gagne !

 

9. Eviter des achats inutiles

Comment se donner du courage pour renon­cer à une babiole inutile, qui vous tente au maga­sin, malgré le fait que vous savez que vous n’en avez pas besoin ? La meilleure façon est de repen­ser souvent à votre but et d’être convaincu qu’on a fait le bon choix. Celui, pour lequel vous épar­gnez.

Ne vaut-il pas la peine de renon­cer à une petite envie passa­gère pour une grande cause ? Après tout, une fois ce but atteint, vous n’au­rez plus à vous refu­ser quoi que ce soit !

 

10. Évitez les cartes de paie­ment et surtout des cartes de crédit !

C’est telle­ment facile d’in­sé­rer une carte dans un appa­reil de paie­ment, mais est-ce qu’on prend réel­le­ment conscience du montant qu’on dépense et du montant qui sera encore dispo­nible sur le compte après cette opéra­tion ?

credit-card

En prenant l’ha­bi­tude de payer cash, on sera surpris à quel point on sera moins dépen­sier ! Sans blague, essayez !

 

10. Trou­vez vous un (des) mentor(s) dans le domaine du busi­ness.

Lisez ses (leurs) livres régu­liè­re­ment. Ecou­tez des livres audio, allez aux sémi­naires, …

Inves­tis­sez en vous, en votre compé­tence. Pour cela, il faut avant tout s’ac­cep­ter comme igno­rant ! Si vous êtes conscient que vous avez encore beau­coup à apprendre et peu importe votre âge ! Vous ouvri­rez votre esprit et les nouvelles connais­sances pour­ront venir enri­chir votre savoir !

Essayez même de commu­niquer avec votre mentor via la pensée, médi­tez sur la ques­tion que vous souhai­tez lui poser … Et qui sait, au moment où vous vous atten­dez le moins, peut être, aurez-vous sa réponse !

Bien sur, vous pouvez aussi trou­ver un mentor bien réel, qui vous coache … Mais n’ou­bliez pas de toujours garder votre propre juge­ment. Au besoin, récol­tez des avis supplé­men­taires !

 

11. Vous proje­tez quelque chose ? Réali­sez-le dans les 48 heures !

Pas de procras­ti­na­tion pour les personnes  à succès ! Si vous ne le faites pas dans les 48 heures, vous risquez ne jamais commen­cer !

 

12. Le plus impor­tant: persé­vé­rez, n’aban­don­nez pas ! Persé­vé­rez jusqu’à ce que vous y arri­vez !

continue-toujours-vers-succ

Faites vous un plan d’ac­tions à long terme. Il se peut qu’il passera 5 ans avant que vous remarquez des chan­ge­ments agréables … Mais ils vont arri­ver ! Je vous assure ! Ne vous décou­ra­gez pas et gardez le cap. C’est tout ce qu’il faut !

 

Les rêves se réalisent s’il y a un but et que vous avez un plan d’ac­tion. L’in­dé­pen­dance finan­cière – c’est l’un des meilleurs résul­tats qu’on peut avoir dans la vie en pour­sui­vant son but ! Bien sur, l’in­dé­pen­dance finan­cière n’est pas un but en soi. C’est un attri­but de route qui sera forcé­ment avec vous si vous pour­sui­vez votre but à vous. Celui qui vous fait chaud au cœur, celui qui vous ferait travailler des heures durant avec plai­sir et sans fatigue, celui, qui décuple votre éner­gie, vos forces et vos idées !

 

Sur ce, je n’ai plus qu’à vous souhai­ter Bonne Chance ! J’es­père vrai­ment que mon article vous a inspiré et vous aidera à mieux gérer votre budget !

A bien­tôt sur elena­rou. Que la Force soit avec vous !

Téléchargez gratuitement mon e-book
"Comment devenir une SUPER personnalité"
Laisser un commentaire
:p :-p 8) 8-) :lol: =( :( :-( :8 ;) ;-) :(( :o: :o(